• Anthony Dernicourt

Walt Disney Studios park (2/4)

Mis à jour : il y a 3 jours

#disneylandparis2019 #disneylandparis #waltdisneystudios #themepark #disney #france

Disneyland Paris 2019 : Séjour en famille [Hors-série]

Avec Shaya

Après avoir passé une première nuit dans la très bonne literie du Newport Bay Club, nous nous sommes tous les quatre réveillés de bon matin afin de nous rendre au petit-déjeuner de l'hôtel que nous avions pris en supplément pour nos deux nuits.


Nous nous sommes donc rendus, après s'être apprêtés, au Cape Cod pour prendre notre premier petit-déjeuner. Il était fort tôt et nous voulions le prendre le plus tôt possible afin d'éviter le monde et de pouvoir ensuite profiter des Heures de Magie en Plus, c'est-à-dire l'ouverture anticipée des deux parcs Disney réservées aux visiteurs séjournant dans des hôtels Disney, avant l'ouverture au grand public.


Nous avons été accueilli par une Cast Member qui nous a attribué une très chouette table non loin d'une fenêtre, dans un espace très lumineux. Nous nous sommes rapidement installés puis en alternance, sommes allés nous servir au buffet qui constituait ce petit-déjeuner.


Le buffet était très complet : viennoiseries, pain, charcuterie, fromages, oeufs, bacon, céréales, yaourts, crêpes, fruits, etc.. Il y avait vraiment de quoi contenter toute la famille ! Néanmoins, nous avons trouvé cela un peu cher, sachant qu'auparavant, le petit-déjeuner était automatiquement inclus dans le prix de la chambre. C'est dommage que ce ne soit plus le cas aujourd'hui...

Comment bien commencer la journée !


Nous en avons tous les quatre bien profité, surtout notre mère qui est allée se servir à maintes reprises. C'est donc bien repus que nous avons quitté le Cape Cod, enchantés par ce petit-déjeuner qui reste pour nous un incontournable quand on effectue un séjour dans un hôtel Disney.


Nous nous sommes alors mis en route vers le parc Walt Disney Studios, le second parc du resort parisien. La météo était plus maussade en ce deuxième jour de visite, avec un ciel gris et couvert et un risque d'averse en début d'après-midi.


Après avoir fait le tour du lac et avoir passé les contrôles de sécurité, nous sommes donc entrés dans le parc Walt Disney Studios que ni ma mère, ni son compagnon ne connaissaient. Ils ont tous les deux trouvés assez jolie la place d'entrée (Front Lot) et le Studio 1, ce grand hangar hollywoodien qui plonge directement dans l'univers du cinéma.

Pas très glamour cette entrée avec un ciel tout gris comme ça...


Une fois sortis de Studio 1 que nous avons rapidement traversés, nous nous sommes tous les quatre très rapidement dirigés vers Crush's Coaster, probablement l'une des attractions les plus prisées du parc et avec l'un des plus mauvais débits. En ces Heures de Magie en Plus, il y avait déjà 25 minutes d'attente pour l'attraction, qui consiste en un Spinning Coaster (montagne russe avec véhicules qui tournent sur eux-même) indoor sur le thème du film d'animation Pixar Finding Nemo.


Dans la file d'attente extérieure qui n'est pas particulièrement jolie, nous avons parlé du programme de la journée et de nos attentes respectives. Shaya tenait beaucoup à faire la Tower of Terror et Crush's Coaster justement. De mon côté, j'avais vraiment envie d'assister au spectacle Mickey et le Magicien. Nos parents n'avaient quant à eux pas vraiment d'attentes particulières, ne connaissant pas l'offre du parc.

Prêts à emprunter le courant est-australien ? Bah non, faudra d'abord bien attendre !


Après 20 bonnes minutes d'attente, nous avons pu tous les quatre embarquer dans les carapaces de l'attraction. Shaya et moi nous sommes mis en marche arrière et avons laissé les places avant pour nos parents. Après une petite chute qui nous mène en extérieur, notre véhicule arrive rapidement dans la section dark ride de l'attraction, où l'on avance à vitesse réduite en admirant les très beaux décors qui nous plongent au fond des océans. J'avais quelque peu oublié cette section que je trouve très jolie.


Puis, le véhicule s'engage alors dans le lift, en passant devant le terrifiant requin Bruce, avant de plonger dans le courant est-australien, c'est-à-dire la partie coaster, plongée dans le noir avec quelques effets de projection pour faire croire que nous sommes sous l'océan.


La partie coaster remue beaucoup et est très dynamique, apportant son lot de sensations. Les rotations libres du véhicule apportent un réel plus et ne rendent pas du tout nauséeux. Shaya et moi adorons ! Seul regret, niveau décors, on sent bien qu'on est dans un gros hangar, avec un parcours trop visible (défaut qui n'apparaît pas dans Star Wars HyperSpace Mountain ou encore Rock'n'roller coaster que nous allions faire plus tard dans la journée).


Sortis de l'attraction, nos parents étaient assez impressionnés. Ils ne s'attendaient pas à ce type d'attraction et en furent agréablement surpris.


Nous nous sommes alors rendus vers une autre attraction phare du parc, atteignant souvent des temps d'attente très élevés : Ratatouille, l'Aventure totalement toquée de Rémy. Il s'agit d'un dark ride trackless qui nous réduit à la taille d'un rat et nous plonge dans les aventures de Rémy, héros du film d'animation Pixar Ratatouille. L'attraction est située dans un très joli petit quartier français qui comporte également une boutique et un restaurant pour lequel nous avions une réservation le jour suivant.

Bienvenue chez Rémy (avec un ciel déjà bien plus beau !)


Nous n'avons quasiment pas du attendre pour faire un tour de cette attraction qui est la plus récente du parc. Dans la file d'attente intérieure (qui reconstitue les toits de Paris), nous recevons chacun une paire de lunettes 3D. Puis, arrivés à la belle gare d'embarquement, un Cast Member nous a invité à prendre place dans l'une des Rat Mobile, ces véhicules en forme de rat qui allait nous emmener au coeur de l'attraction.


Ratatouille n'a jamais été un coup de coeur pour moi : trop d'écrans, pas assez de décors réels et une immersion ratée : j'ai la bête impression d'à chaque fois m'arrêter devant un écran, regarder un petit film et passer à un autre écran. A aucun moment je ne me sens rat en danger dans une cuisine de restaurant. Pour avoir fait d'autres attractions du genre (Spiderman ou Transformers dans les parcs Universal Studios par exemple), je trouve que le modèle de Disney est inférieur. En plus, j'en sors généralement nauséeux...


Cependant, nos parents ont vraiment bien apprécié l'expérience. Shaya est plutôt de mon avis et ne porte pas plus que ça cette attraction dans son coeur...


Nous nous sommes alors rendus dans Toy Story Playland, zone qui nous réduit cette fois-ci à la taille d'un jouet. Nous sommes ici plongés dans le jardin d'Andy, du film d'animation Pixar (encore eux !) Toy Story (et ses suites).

Attention au Ranger de l'Espace droit devant !


Shaya et moi voulions faire un tour de RC Racer, mais notre mère et son compagnon ont gentiment passé leur tour. L'attraction ne les attirait pas et ils avaient peur d'y être malades. C'est donc rien qu'à deux que nous nous sommes engagés dans la chouette file d'attente qui reconstitue un parcours automobile pour enfants.


Nous n'avons quasiment pas du attendre et avons pris place dans ce Half Pipe Intamin, un gros rail en U sur lequel circule en faisait des va-et-vient un gros véhicule représentant la voiture télécommandée d'Andy.


Nous avons tous les deux beaucoup apprécié ce tour de RC Racer. Le seul défaut de cette attraction est sa durée : c'est beaucoup trop court. Mais c'est aussi une question de débit. Les sensations procurées sont très sympathiques, sans être un monstre de sensations non plus.

Il n'aurait pas pu construire un parcours un peu plus long là, Andy ?


Tant qu'à faire dans les sensations, nous nous sommes alors tous les quatre dirigés vers la fameuse Tower of Terror, qui domine la zone d'entrée (Production Courtyard). Il s'agit de l'attraction la plus impressionnante et la plus sensationnelle du parc Walt Disney Studios.


Arrivés devant l'imposante tour qui représente un hôtel abandonné, nous avons pris un FastPass aux bornes. Le créneau allait être disponible dès 10h30. A cet instant, le parc venait d'ouvrir au grand public également. Nous avons donc effectuer trois attractions sans trop d'attente lors de ces Heures de Magie en Plus. Pas mal du tout !


Mais la Tower of Terror affichait un temps d'attente Standby (en file normale) de seulement 10 minutes ! Nous n'avons donc pas hésité et nous nous sommes lancés dans la file d'attente qui nous a directement amenée dans le lobby abandonné de l'hôtel. La salle est splendide et pleine de détails. Puis, très rapidement, nous avons été dispatchés dans une bibliothèque où nous avons eu droit à un speech nous expliquant l'histoire de l'attraction : la foudre a frappé l'hôtel, entraînant la disparition mystérieuse des personnes qui se retrouvaient à cet instant dans l'ascenseur... L'attraction est basée sur la série télévisée Twilight Zone.

C'est parti pour un petit tour de tour...


Ma mère était assez anxieuse : les tours de chute libre n'étant pas sa tasse de thé. Mais elle en avait déjà faites et je lui avais dit que la Tower of Terror était différente et valait vraiment la peine. Elle ne se sentait pas vraiment à son aise lors du pré-show...


Une fois sortis de la bibliothèque, nous sommes arrivés dans la chaufferie où nous avons encore patienté une petite dizaine de minutes. Puis, nous avons été invités à prendre place dans l'un des ascenseurs de service, où nous allions revivre les étranges événements qui s'étaient produits cette fameuse nuit où la foudre a frappé l'hôtel hollywoodien...


Après une belle mise en scène où l'ont voit les occupants de l'ascenseur disparaître dans la Quatrième dimension, commencent alors les chutes intempestives et nombreuses remontées et soubresauts de notre propre ascenseur. C'est vraiment une très chouette attraction, avec de belles sensations, une belle histoire et une incroyable mise en scène. Un véritable coup de coeur.


Nous en sommes ressortis enchantés ! Le compagnon de ma mère a vraiment bien aimé et trouvé ça très impressionnant. Ma mère par contre en est ressortie toute blanche. Non pas que l'attraction ne lui ait pas plus, mais celle-ci avait trop mangé au petit-déjeuner et n'avait pas osé nous dire qu'elle se sentait déjà barbouillée après Crush's Coaster et Ratatouille. Sa couleur blanchâtre n'avait rien à voir avec un stress éventuel, elle avait surtout des maux de ventre. Elle est donc partie s'acheter une boisson pétillante et est allée se reposer sur un banc.

Tout sourires après la Tower of Terror. On ne pouvait pas en dire autant de notre maman !


Son compagnon, Shaya et moi sommes alors retournés refaire un tour de la Tower of Terror grâce à notre FastPass tandis que notre mère se reposait. Nous avons pris également le temps de flâner dans la très chouette boutique de sortie de l'attraction, avant de retrouver notre mère qui se sentait déjà un peu mieux.


Afin qu'elle puisse encore se remettre de ses émotions, et parce qu'une séance allait bientôt commencer, nous sommes allés assister au spectacle Moteurs... Action! Stunt Show Spectacular. Il s'agit d'un spectacle d'effets spéciaux avec notamment des courses de bolides (voitures, motos). Dans d'énormes gradins couverts, nous avions une belle vue sur le plateau de tournage extérieur, une énorme piste de bitume avec un village méditerranéen en fond de décor.


Le show se déroule comme si nous assistions au tournage d'un film et de ses cascades. Il y a deux metteurs en scène qui nous expliquent le déroulement du tournage (en français et en anglais).


Puis nous avons droit à plusieurs séquences de course poursuite en voiture ou sur des motos, avec un héros et des méchants. Les cascades sont impressionnantes. Par contre, je trouve le show un peu long et les entre-coupures des metteurs en scène un peu longues et ennuyeuses...

Moteurs... bla bla bla... Action !


Shaya et nos parents ont plutôt bien aimé, moi un peu moins. Mais cela a permis à notre mère de bien se rétablir et d'être en forme pour le reste de la journée !


Nous avons donc poursuivi avec Rock'n'Roller Coaster starring Aerosmith, le roller coaster indoor situé dans la zone Backlot, qui englobe également le stunt show. La zone est clairement la moins belle du parc, avec un thème backstage avec beaucoup de tôles et de béton...


L'attente à Rock'n'Roller Coaster n'était que d'une vingtaine de minutes, aucun souci pour nous. Nous nous sommes donc engagés dans la file d'attente avec d'abord une partie pas très belle en extérieur, puis une partie plus thématisée en intérieur où nous sommes amenés à visiter les studios d'enregistrement Tour de Force où le groupe Aerosmith serait en train de développer une nouvelle expérience mêlant musique et sensations, à savoir l'attraction que nous allions faire.


L'attraction existe également à Walt Disney World mais avec une storyline différente (là on emprunte une longue limousine pour rejoindre un concert) que je trouve plus cohérente.


Puis, nous sommes alors invités à prendre place dans l'un des trains avec audio-embarqués, non sans avoir juste avant observé le lancement des trains qui sont propulsés à plus de 80 km/h en quelques secondes.


Nous avons pu nous installer au dernier rang après avoir gentiment demandé à un Cast Member. Une fois les harnais baissés, le train s'engage sur la section launch. Après un compte à rebours, le train est alors propulsé à toute vitesse. La propulsion est intense mais pas trop, rien à voir avec d'autres attractions plus récentes du même genre. Puis vient la première inversion du parcours, le Sea Serpent. Dans les baffles des trains, l'un des morceaux du groupe Aerosmith retentit à tout va, tandis qu'un show de lumières a lieu dans le bâtiment dans lequel se déroule l'attraction. Après ce démarrage haut en couleurs, le parcours se calme, se contentant de faire des virages, avec une petite inversion (un corkscrew) pour varier un peu avant de revenir sur les freins finaux.


C'est une attraction sympathique mais sans plus. Il n'y a pas de décors à observer une fois à bord (au contraire de la version de Walt Disney World) et le parcours, une fois passé le launch et Sea Serpent, est assez insipide.


Nos parents ont été impressionnés par la propulsion mais moins par le reste du parcours. Ils ont clairement tous deux préféré Star Wars HyperSpace Mountain à Rock'n'Roller Coaster starring Aerosmith et je les rejoins tout à fait là-dessus. Idem pour Shaya, consensus familial !

Sacré tour de force que de mettre ce coaster en boîte !


Après être sortis de Rock'n'Roller Coaster starring Aerosmith, nous nous sommes alors dirigés vers l'Animagique Theater. Ce théâtre est situé dans la zone Toon Studios, juste à côté de Crush's Coaster qui était notre point de départ du matin. La boucle était déjà bouclée, le parc Walt Disney Studios n'étant pas très vaste...


L'Animagique Theater joue de manière régulière (sauf interruption annuelle) le spectacle Mickey & le Magicien. Il s'agit d'une comédie musicale mettant en scène Mickey. Le spectacle est très populaire et je vous conseille donc d'arriver bien à l'avance. Nous n'avions pas vraiment suivi mon conseil et sommes rentrés in extremis, ce qui a engendré de mauvaises places dans le théâtre. Nous étions d'ailleurs séparés : Shaya et moi d'un côté, nos parents d'un autre.


Le spectacle commence avec Mickey qui s'occupe de l'atelier d'un magicien. Le magicien en question a demandé à Mickey, alors apprenti magicien, de nettoyer son atelier mais de ne pas pratiquer de magie ! Un chapeau va néanmoins attirer l'attention de Mickey qui va laisser tomber ses tâches ménagères et va se retrouver plongé dans différents univers Disney : Cendrillon (en rencontrant Marraine la Bonne Fée), La Belle et la Bête (avec Lumière) Aladdin (avec le Génie), Le Roi Lion (avec Rafiki) et finalement La Reine de Neiges (avec Elsa).


Chacun des tableaux musicaux est splendide, avec la musique provenant des classiques d'animation Disney, des chanteurs live, des danseurs, de magnifiques costumes, des décors amovibles, des marionnettes et j'en passe ! C'est un incontournable de Disneyland Paris et probablement le meilleur show que le resort a à offrir. C'est aussi l'un de mes shows Disney préférés, tous parcs confondus.

Let the magic shine!


C'est enchanté et presque la larme à l'oeil, replongé en enfance que j'ai quitté l'Animagique Theater. Mes parents et ma soeur étaient quant à eux plus dubitatifs. La magie n'a vraisemblablement pas opéré sur eux et j'ai trouvé ça dommage. Peut-être avais-je trop sur-vendu le show ? Ma soeur avait pourtant beaucoup aimé Mickey and the Magical Map à Disneyland que je trouve très bien, mais fort inférieur à Mickey et le Magicien qui est mon gros coup de coeur des Walt Disney Studios.


Une fois le spectacle terminé, nous avons pris la décision de quitter le parc afin de nous restaurer au Disney Village, la zone de Shopping & Dining située à proximité des parcs. Nous voulions manger au restaurant Vapiano, chaîne de restaurants italiens que nous apprécions grandement pour le concept et la nourriture proposée.

Goodbye Walt Disney (Studios)!


Il s'agit d'un restaurant où il faut faire la file auprès d'un cuisinier qui vous prépare votre plat devant vous. Il vous demande quel plat vous désirez, quel type de pâtes, l'assaisonnement, etc... C'est vraiment un chouette concept ! Toutefois, il faut parfois s'armer de patience s'il y a du monde (l'expérience y devient alors même désagréable). Car plutôt que d'attendre assis tranquillement à votre table, vous attendez debout dans une file. Qui plus est, il n'est pas garanti que votre groupe mangera en même temps, selon la rapidité de la file dans laquelle nous vous trouvez et selon le type de plat que vous choisissez (en effet, il y a des files/cuisiniers distincts pour les pâtes, pizzas et aperitivos).


En ce temps de midi, il y avait fort heureusement peu de monde pour nous. Pour Shaya et moi, ce furent les classiques pâtes Carbonara du Vapiano, qui sont juste délicieuses ! Ma mère avait retrouvé l'appétit et a commandé des pâtes aux fruits de mer, tandis que son compagnon opta pour une pizza.


Les pâtes Carbonara du Vapiano, on a-do-re !


Le ciel s'était fort assombri et après avoir bien mangé, nous nous sentions repus et un peu fatigués. Nos parents voulaient retourner dans les parcs mais nous leur avons suggéré d'aller se reposer à l'hôtel, le ciel étant qui plus est fort menaçant, afin d'être en forme pour le soir et assister au spectacle nocturne Illuminations...

Grande averse en vue !


Et en effet, une grosse averse s'est alors abattue sur le resort parisien. Nous étions bien heureux d'être au sec à l'hôtel. Shaya et moi avons alors profité de la salle de fitness de l'hôtel, qui n'était pas très grande et pas très bien équipée. C'était basique, sans plus. Pendant ce temps, nos parents ont été faire une petite sieste. Après ce petit break, nous étions prêts à retourner au Parc Disneyland, la pluie ayant qui plus est cessé et les nuages étant tous partis !


Découvrez dès maintenant la suite de notre séjour à Disneyland Paris en cliquant ici !

À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc