• Anthony Dernicourt

Tokyo - jour 1 (12/16)

#japon2018 #japan #tokyo #akihabara #sushi #donquijote #sega #citytrip #asia

Japon 2018 : 18 jours au Pays du Soleil Levant

Avec Liesbeth

Après avoir quitté Nara au petit matin, Liesbeth et moi avons repris un train pour rejoindre Tokyo en transitant par Kyoto. Nous étions tous deux fatigués et de mauvaise humeur, la fatigue commençant doucement à s'accumuler. Après quasiment 4 heures de trajet, nous avons enfin rejoint la capitale nippone.


Nous avions prévu de passer 3 jours complets sur Tokyo. Nous avions déjà passé 3 jours à Tokyo, mais en visitant Tokyo Disney Resort. Dès lors, nous n'avions encore rien vu de la capitale...


Arrivés à la gare principale de Tokyo (Tokyo Station), vers 13h, Liesbeth et moi avons décidé d'aller nous restaurer dans un établissement proposant des sushis, spécialité locale que nous n'avions pas encore goûtée ici. Mon guide Michelin m'avait conseillé un petit établissement situé au sein de la gare.

Notre petit restaurants à sushis


Nous n'avons quasiment pas du attendre pour entrer dans le petit restaurant à sushis. Pour rappel, il faut au Japon faire la file pour la plupart des restaurants, notamment pour ceux à faible capacité.


Une fois dans le restaurant tout en longueur, nous nous sommes installés sur des chaises hautes faisant face à un énorme comptoir. Ici, pas de tables, uniquement des chaises alignées côte à côte à hauteur du comptoir.


Nous avons alors reçu une tablette sur laquelle se trouvait une multitude de choix de sushis, avec à chaque fois le prix indiqué à côté. Liesbeth et moi avons donc utilisé cette tablette pour passer notre première commande. Sur une grande feuille végétale, nous avons alors reçu nos quelques sushis commandés, après qu'ils aient été préparés devant nos yeux par le cuisinier derrière le comptoir.


Nous avions choisi un peu de tout. Ça allait du très bon au très gluant. Après ce premier round, nous avons recommandé nos sushis préférés ainsi que d'autres plus expérimentaux. C'était très amusant et très facile avec la tablette.

Un peu gluant mais appétissant !


Au bout d'une demi-heure, nous avions assez mangé et avons alors réglé notre note qui s'élevait à environ 10 euro chacun. Nous nous sommes alors dirigés vers notre auberge de jeunesse, l'Hostel East57, qui allait nous accueillir pour les 2 dernières nuits que nous passerions sur le sol nippon.


Notre auberge de jeunesse était située à proximité de la rivière Sumida et du quartier Akihabara.


Le quartier Akihabara fut d'ailleurs notre première destination une fois nos valises posées à l'auberge de jeunesse. Il s'agit d'un quartier très animé et très coloré qui attire de nombreux touristes. On y retrouve de nombreux magasins de grande envergure, comme le Don Quijote, ou encore des arcades de jeu Sega si vous voulez vous essayer aux jeux vidéos locaux. Sans oublier les boutiques dédiées aux mangas, à l'électronique japonaise ou aux produits dérivés de célèbres animés. Le quartier est aussi le lieu où vous trouverez les Maid Cafés, ces bars où vous êtes servis par des jeunes filles déguisées (souvent des tenues très légères de domestiques).


Après avoir marché une vingtaine de minutes, nous sommes arrivés à Akihabara. Le quartier fourmillait de locaux et touristes allant de boutique en boutique. C'est à cet instant que nous nous sommes réellement rendus compte que nous étions dans la métropole la plus habitée au monde !

Akihabara, le quartier High-tech de la ville


Notre première étape dans cet excentrique centre de l'électronique japonais fut un magasin très particulier : un sex shop étalé sur pas moins de 7 étages ! Un ami nous avait dit que ça valait le coup, que c'était très amusant à parcourir. Liesbeth et moi avons donc parcouru les 7 étages de cet étonnant magasin, proposant une ribambelle d'étranges articles reflétant la certaine déviance sexuelle des Japonais. Beaucoup de Hentai, d'objets divers, de costumes et j'en passe. Ça nous aura bien fait rire !

7 étages de plaisir pour vous envoyer au 7ème ciel (ou pas...).


Après cet sex shop géant, Liesbeth et moi nous sommes aventurés dans le Don Quijote du quartier. Don Quijote est une chaîne japonaise de magasins à bas prix. On y trouve de tout, de la nourriture aux déguisements en passant par l'électroménager. Ici aussi, le magasin était très vaste et étalé sur plusieurs étages. Nous y avons bien passé une heure, à essayer des déguisements bien ridicules, à regarder d'un air dubitatif les friandises locales ou en essayant même de trouver la sortie du magasin ! Si vous voulez rapporter un souvenir bizarre japonais, je vous conseille grandement d'aller y faire un tour, c'est plein de brols pas chers et rigolos !

Quand le ridicule ne tue pas, Final episode!


Liesbeth et moi sommes ensuite allés dans l'arcade Sega du quartier. Celle-ci, tout comme les deux enseignes visitées juste avant, s'étale sur plusieurs étages. Chaque niveau possède sa catégorie de jeux, avec un étage pour les jeux de rôle, une autre pour les jeux de danse et de musique, ou encore une dédiée aux jeux de courses.

Prêts pour un peu de Gaming?


Nous avions pas mal de monnaie japonaise et avions vraiment envie d'essayer quelques jeux vidéos. Notre choix s'est assez rapidement porté sur ces fameux jeux de danse sur piste. Après avoir payé pour une partie, j'ai pu effectuer une démo pour m'habituer au jeu, puis choisir un morceau. C'est un peu le même principe qu'un Just Dance mais sur une piste de danse interactive. Bon, autant le dire tout de suite, je n'ai pas été très brillant ! Mais c'était vraiment amusant. Liesbeth a ensuite essayé à son tour, avec un autre morceau et a trouvé ça très amusant également. A côté de nous se trouvaient de Japonais qui semblaient maîtriser le jeu à la perfection et qui devaient à notre avis passer énormément de temps dans ces arcades. C'était assez impressionnant à voir, il faut quand même l'avouer.

Liesbeth dans toute sa grâce et splendeur...


Nous avons ensuite encore déambulé dans Akihabara, à flâner devant les boutiques et les stands de nourritures proposant un peu de tout. Ensuite, nous sommes retournés près de l'arrêt de gare/métro d'Akihabara. Nous devions rejoindre un ami qui effectuait un échange de six mois à Tokyo. Nous avions prévu de passer un peu de temps ensemble, d'aller manger quelque part et puis de nous rendre ensemble au Tokyo Dome, un stade qui possède également son propre parc d'attractions, en plein coeur de la ville.


Liesbeth et moi avons mis pas mal de temps à rejoindre notre ami, Simon, avec qui la communication pour se donner un point de rendez-vous n'avait pas été chose aisée. En effet, la gare était tellement grande qu'il était difficile de s'y retrouver. Nous devions nous rejoindre devant le Mc Donald's de la gare mais celle-ci en comptait plusieurs ! Finalement, après une demi-heure de galère, nous avons fini par nous rejoindre.


C'était assez étrange de se retrouver comme ça, de l'autre côté de la planète. Nous avons alors été manger dans un petit restaurant de chaîne japonais (mais autre que Yoshinoya). C'était un peu moins bon que Yoshinoya mais pas immangeable non plus.


Enfin, après avoir mangé à notre aise, nous avons pris la direction du Tokyo Dome...


Découvrez la suite de nos aventures au Japon en cliquant ici !

12 vues
À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc