• Anthony Dernicourt

Sud de Lanzarote (4/5)

#lanzarote2020 #lanzarote #canaryislands #spain #elgolfo #playablanco #timanfaya #volcano

Lanzarote 2020 : Aventures sur l'île aux volcans

Avec Nathalie

En cette nouvelle journée à Lanzarote, Nathalie et moi avions prévu de visiter le Sud de l'île. Au programme, la découverte des plages de la Costa de Papagayo, le parc national de Timanfaya et le village d'El Golfo.


Nous nous sommes réveillés en fin de matinée et avons pris notre petit-déjeuner sur la terrasse de notre appartement. C'était un beau jour ensoleillé et nous voulions en profiter un maximum. C'est pour cela que nous avons décidé de commencer la journée par un arrêt plage. Nous sommes partis au plus vite, vers 11h, car la météo pouvait changer rapidement sur l'île.

On the road again!


Pour rejoindre les plages de la Costa de Papagayo, il faut payer un droit d'entrée dans le parc naturel Monumento Natural de Los Ajaches dans lequel elles se trouvent. Seul le cash est accepté et il vous en coûtera 3€ par véhicule. L'accès au parc se fait uniquement en voiture et je vous recommande d'avoir un véhicule assez robuste (ou une bonne assurance) car il n'y a pas de route asphaltée. Ce sont des chemins en terre avec des crevasses et des grosses flaques qu'on ne peut parfois pas contourner.


Nous sommes arrivés sur la plage Mujeres après une dizaine de minutes sur les routes accidentées de la Costa de Papagayo. Pour chaque plage, il y a un petit parking aménagé. Il y a également un fléchage dans le parc pour diriger les visiteurs vers les différentes plages.

C'est bon, la voiture a survécu !


La plage Mujeres est un très beau banc de sable fin coincé entre divers blocs rocheux. La vue y est splendide. D'un côté, l'Océan Atlantique avec vue directe sur l'île voisine de Fuerteventura. De l'autre, des massifs montagneux du parc naturel. La plage n'est pas très occupée (car l'accès y est plus contraignant que les plages de Puerto del Carmen par exemple). C'est donc un endroit assez calme. Le seul bémol se situe au niveau de la baignade : les vagues sont très fortes et il n'y a pas de maître nageur. Nathalie et moi avons été dans l'eau mais n'avons pas vraiment pu y nager : nous avons surtout joué dans les énormes vagues. Ça peut être assez dangereux.

Probablement l'une des plus belles plages de Lanzarote... si on ne tient pas compte des nudistes !


Nous avons passé un bon moment à la plage Mujeres, à jouer dans les vagues et à nous prélasser sur le sable.

Une baignade en plein hiver, on ne va pas se plaindre !


Ensuite, nous avons repris la route vers le Parque Nacional de Timanfaya, le parc national des volcans de l'île. La route pour s'y rendre est sublime avec de très jolis paysages. L'entrée au parc national, aussi appelé Montanas del Fuego, est elle aussi payante (mais ici les cartes bancaires sont acceptées). Nous avions acheté un ticket combo avec d'autres activités touristiques, dès lors nous n'avons pas du payer au guichet.

L'entrée aux fameuses Montanas del Fuego


L'accès au parc se fait exclusivement en véhicule. Il n'est pas possible de se balader librement dans le parc national et c'est ma foi bien dommage. Une fois arrivés au centre des visiteurs, nous avons été invités à nous garer sur un parking au sommet d'un mont volcanique.


Nous avons été Nathalie et moi très impressionnés par le vent qui soufflait lorsque nous sommes sortis de notre véhicule. Le vent était tellement intense que notre portière de voiture s'est ouverte de manière très brutale, alors soyez prudents.


Après avoir bravé le vent, nous sommes entrés dans le centre des visiteurs qui abrite un restaurant, une boutique de souvenirs et un bloc de toilettes.

Un beau bunker pour s'abriter du vent !


Nous nous sommes d'abord dirigés vers le restaurant El Diablo, qui a la particularité de proposer de la viande grillée grâce à la chaleur des volcans ! Qui plus est, le restaurant offre un panorama incroyable sur les paysages environnants.


Nathalie et moi avons donc mangé au restaurant El Diablo. La vue était en effet magnifique depuis la grande baie vitrée du restaurant. Mais le restaurant en tant que tel n'était pas terrible. Cadre assez vieillot, restaurant conçu pour les touristes, mais avec un personnel qui ne parlait pas anglais. La viande n'était pas bonne du tout : brochettes de porc et poulet mélangé, avec plus de gras que de viande sur les brochettes. La cuisson à la chaleur de volcan fait que les brochettes ne sont pas très chaudes non plus.

Berk berk !


A 16€ le plat, ce fut une déception. Je n'ai pas mangé la moitié de ma brochette tellement celle-ci était grasse. Je déconseille fortement ce restaurant. Seule la vue est à retenir, et vous pourrez dans tous les cas admirer cette même vue depuis l'extérieur du restaurant.


Après ce repas décevant, Nathalie et moi nous sommes baladés autour du centre de visiteurs. Nous n'avions pas de possibilité de vraiment circuler très loin dans le parc national. Beaucoup de vent encore une fois en extérieur.

Petite brise du matin


Puis, nous avons voulu visiter la boutique souvenirs mais celle-ci était fermée alors que des employées étaient à l'intérieur. Elles n'étaient d'ailleurs pas très accueillantes lorsque nous nous sommes adressés à elles.


Le seul moyen de visiter le parc en tant que tel est via un tour en bus organisé. Le tour en bus, qui dure 35 minutes, est inclus dans le prix de billet d'entrée du parc national. Les bus partent à intervalle régulière du centre des visiteurs (toutes les demi-heures environ).

Petit onride depuis notre bus


Nous avons donc attendu une bonne vingtaine de minutes avant de prendre place dans le bus. Un guide audio était diffusé dans celui-ci en espagnol, anglais et allemand. La balade en bus est très jolie, avec de jolis paysages. Le bus s'arrête devant les points de vue les plus beaux mais il est malheureusement interdit de descendre du bus et de se promener. Nous avons trouvé cela très regrettable et nous sentions vraiment dans une grosse attraction touristique organisée, chose dont nous ne sommes pas forcément les plus grands fans.

The floor is lava!


Au retour au centre des visiteurs, nous avons pu assister à une petite animation où un guide verse de l'eau dans un trou. L'eau est propulsée immédiatement par la chaleur et cela crée un joli geyser. Le guide nous a également fait toucher du gravier qui se trouvait au sol et qui était brûlant alors que nous étions en surface !

Bon ben c'était pas le feu ces Montanas del Fuego...


Au final, nous avons été fortement déçus par le Parque Nacional de Timanfaya. C'est un parc que l'on ne peut pas explorer librement. C'est trop touristique. Les vues sont certes très jolies, mais le contexte de visite gâche un peu le charme des lieux. Si c'était à refaire, nous n'y retournerions pas.


Nous avons ensuite quitté le parc national pour rejoindre El Golfo, un petit village côtier où se trouve un très joli panorama. Nous nous sommes garés sur un parking gratuit à Charco de los Clicos. En cette fin d'après-midi, il n'y avait plus beaucoup de touristes.


Depuis le parking, nous avons marché cinq bonnes minutes sur un sentier aménagé le long d'une falaise. En contrebas, nous pouvions admirer une plage de sable noir et des fortes vagues de l'Océan Atlantique. Un peu plus loin se trouvait un point d'observation pour El Lago Verde, un lac vert dont la salinité est encore plus forte que la Mer Morte. La couleur verte du lac provient des minéraux des roches volcaniques qui le composent. C'est assez joli à observer, notamment avec les falaises environnantes et leurs diverses couches colorées. Le lac est par contre inaccessible au public pour sa conservation.

Avouez, ça vous rend verts de jalousie !


Nous avons ensuite rebroussé chemin et sommes descendus sur la plage de sable noir. Il s'agit là aussi de l'oeuvre des volcans, avec des roches volcaniques broyées par la mer qui au final composent ce sable noir.

C'est quand même mieux que des plages de galets !


Nous nous sommes promenés sur cette plage et ses rochers. C'était un très beau moment, très paisible avec le bruit de la mer et le soleil qui se couchait. Il y avait très peu de touristes autour de nous. C'est probablement mon endroit préféré à Lanzarote et je ne peux que vous le conseiller, de préférence en fin de journée pour la sérénité des lieux.

Un festival de couleurs pour terminer cette belle journée !


Nous nous sommes ensuite promené un peu dans le village d'El Golfo. Celui-ci était particulièrement désert, en raison de l'absence de touristes probablement. Pas grand-chose d'intéressant à voir pour le coup...

Quand la plage est votre jardin


Nous avons ensuite repris la route et sommes retournés à Puerto del Carmen. Nathalie a été faire un peu de shopping au Biosfera Plaza Shopping Centre pendant que je me rendais chez un coiffeur local (les coiffeurs étant fermés en Belgique à cause de la pandémie Covid-19, j'ai profité de l'occasion pour me faire coiffer aux Canaries !). Puis j'ai rejoint Nathalie et nous sommes allés prendre notre dîner dans un restaurant de la ville.


Nous avons mangé au Restaurant la Cascada Puerto. Il s'agissait comme pour tous les autres d'un restaurant destiné aux touristes. Nous avons eu beau cherché, nous n'avons pas réussi à trouver un restaurant authentique. Néanmoins, celui-ci avait déjà un cadre plus agréable que les restaurants dans lesquels nous avions mangé précédemment, et il y avait des spécialités locales au menu. Nathalie a opté pour une pizza. Quant à moi, j'ai pris un poisson pané accompagné des sauces Mojo typiques des îles Canaries. C'était très bon, probablement notre restaurant préféré du séjour !

C'est bien mieux que la cuisson volcan ça !


Après avoir bien mangé, nous sommes retournés à l'appartement nous reposer un instant avant de retourner au Mulligan's II, notre pub irlandais où nous passions nos fins de soirées à Puerto del Carmen. Il s'agissait déjà de notre dernière soirée à Lanzarote, nous en avons donc bien profité...


À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc