• Anthony Dernicourt

Parc Disneyland - jour 1 (1/4)

Mis à jour : oct. 17

#disneylandparis2019 #disneylandparis #parcdisneyland #disney #themepark #france

Disneyland Paris 2019 : Séjour en famille [Hors série]

Avec Shaya

Bienvenue à tous dans ce nouveau Trip Report qui concerne cette fois-ci un de nos visites en famille de Disneyland Paris ! Ce Trip Report en quatre parties est un Hors série (entendez par là qu'il ne n'agit pas d'un long séjour à l'étranger ayant sa propre section mais uniquement d'un retour rapide en 4 articles, sans introduction ni conclusion sur notre visite à Disneyland Paris). Vous trouverez les 4 posts dans la section Parcs à Thème du blog. Bonne lecture !


Alors pour vous mettre dans le contexte, il faut savoir que Disneyland Paris est une affaire de famille. Shaya et moi avions visité Disneyland Paris enfants à l'âge de 6 ans puis à 8 ans (en séjournant au Disneyland Hôtel) avec nos parents. Nous y sommes retournés adolescents, toujours accompagnés de nos parents en 2008 en logeant cette fois-ci au Disney's Hotel New-York. Enfin, notre dernière visite ensemble remontait à 2017 où nous avions découvert le Disney's Sequoia Lodge mais uniquement à deux, sans nos parents.


Deux ans plus tard, pour mon anniversaire et aussi pour passer un moment en famille avant que je ne parte un an en Australie, ma mère m'a offert un séjour de trois jours et deux nuits au Disney's Newport Bay Club. Nous allions donc partir en famille, avec ma soeur Shaya, ma mère et son compagnon pour 3 jours de magie à Marne-la-Vallée. C'était un très beau cadeau de la part de ma mère, il faut l'avouer !


Nous sommes donc partis le 31 mai en voiture, au petit matin pour rejoindre Disneyland Paris. La veille, j'avais rejoint la famille à notre résidence familiale. Il allait s'agir pour le compagnon de ma mère de sa toute première visite à Disneyland Paris (il a d'ailleurs fallu le convaincre devant les prix assez prohibitifs à ses yeux pour aller dans un parc d'attractions). Cela faisait également 18 ans que nous n'avions plus été dans un parc Disney avec notre mère (en 2008, c'était avec notre père et notre belle-mère, pas toujours évident de faire dans le simple avec les familles recomposées !).


Après trois heures de route, nous avons enfin atteint, vers 10h30, le parking du Disney's Newport Bay Club. Nous avons laissé nos bagages dans la voiture et nous sommes dirigés vers le lobby de l'hôtel dans lequel j'avais déjà eu l'opportunité de séjourner en 2018 avec une amie. Pour le reste de la famille, c'était une découverte et tous étaient déjà émerveillés par la belle bâtisse inspirée de l'architecture de la Nouvelle Angleterre.

Welcome in New England!


Nous avons du attendre un instant à la réception de l'hôtel. Je me suis chargé d'y aller avec ma soeur, tandis que ma mère et son compagnon se rendaient dans la boutique souvenirs de l'hôtel.  Après une quinzaine de minutes, j'ai pu récupérer à mon grand soulagement nos MagicPass. J'étais légèrement inquiet car j'avais réservé notre séjour (ma mère me l'offrait mais m'avait laissé le soin de m'occuper de l'organisation) en utilisant la version hollandaise du site de Disneyland Paris, car les tarifs et avantages étaient plus avantageux que la version belge francophone. Je parle néerlandais, donc aucun souci si jamais notre accueil se faisait en néerlandais, mais notre adresse indiquée sur la réservation était une adresse belge. J'avais peur que cela ne rende invalide notre promotion (-35% sur le séjour et carte souvenir d'une valeur de 200€ !). Néanmoins, aucun souci à l'accueil en réception : nous avons été accueilli en français et notre réservation était en ordre.


Une fois les MagicPass (qui constituent nos cartes de chambre et entrées dans les parcs Disney) en poches, nous sommes donc directement partis vers les parcs à thème. Nous avons du faire le tour du Lac Disney car des travaux étaient effectués sur le chemin le plus court qui relie directement l'hôtel au Disney Village (la zone de commerces et divertissements accessible gratuitement). Nous sommes donc passés devant le Disney's Sequoia Lodge (l'un de mes hôtels Disney favoris) et le Disney's Hotel New -York en pleins travaux. Le soleil était avec nous, c'était une très belle journée qui nous attendait !

Un ciel radieux pour nous accueillir au Royaume de la Magie !


Après avoir passé le contrôle de sécurité, nous sommes entrés dans le Disney Village que nous avons rapidement traversés. La musique Disney diffusée dans les allées nous transportait déjà au royaume de la magie.


Nous sommes alors arrivés devant l'imposant Disneyland Hotel, qui constitue également l'entrée du Parc Disneyland que nous allions visiter en ce premier jour de séjour. Ma mère nous a alors raconté des anecdotes sur notre séjour dans cet hôtel qui l'avait très positivement marqué.

Le Disneyland Hotel, ou la 87ème fois où notre mère nous raconte l'anecdote des portiers à l'arrivée de l'hôtel


Une fois les tourniquets d'accueil passés (qui nous ont souhaité leur très inaudible" Welcome"), nous nous sommes retrouvés dans Main Street USA déjà bien fréquenté en cette fin de matinée. Agréable accueil par un orchestre sous le kiosque. Le compagnon de ma mère était impressionné et avait envie de tout photographier. Nous avons pris un instant pour profiter de l'atmosphère de Main Street USA avant de nous diriger vers l'une des boutiques de la zone : l'Emporium.

Quel accueil en fanfare !


L'Emporium est la plus grande boutique souvenirs de Main Street USA. Nous avons décidé de nous y rendre directement car nous désirions acheter du merchandising que nous porterions pendant les trois jours à venir : des oreilles ! Il s'agit de l'accessoire le plus populaire et nous voulions nous en trouver. J'avais vu sur Internet quelques jours auparavant la nouvelle collection Le Roi Lion (à l'occasion du Festival du Roi Lion et de la Jungle qui allait avoir lieu au parc quelques semaines plus tard). Ayant flashé sur les oreilles Simba, il m'en fallait absolument essayer une paire.


J'ai rapidement trouvé mon bonheur et constaté que celles-ci m'allaient à ravir (enfin, d'après les dires de Shaya !). Ma mère s'est trouvée une paire d'oreilles Minnie classique tandis que Shaya a opté pour des oreilles roses brillantes.


C'est donc munis de nos oreilles (et allégés de quelques dizaines d'euros), que nous avons traversé Main Street en direction de l'une des autres zones du parc.

Que serait une visite à Disneyland sans une bonne paire d'oreilles ?


J'adore Main Street USA, c'est une très bonne introduction au parc et l'une de mes zones à thème préférées, avec beaucoup de charme et d'élégance. Le Château de la Belle au bois dormant qui trône fièrement au bout de l'allée est un régal pour les yeux. Le compagnon de ma mère a bien évidemment été impressionné par la beauté du château et l'a photographié plusieurs fois avant que nous ne nous dirigions vers Frontierland, où se trouvaient deux attractions que nous avions très hâte de faire !

Ce château, c'est la même émotion à chaque fois !


Notre première halte à Frontierland furent les bornes FastPass de Big Thunder Mountain. Nous voulions en effet pouvoir récupérer un FastPass pour l'attraction la plus populaire de Disneyland Paris ! C'était donc chose faite, avec un créneau pour 1h30 plus tard. En attendant, nous allions nous occuper avec d'autres attractions dans la zone qui est à mes yeux l'une des plus belles du parc.


Nous voulions d'abord nous rendre à Phantom Manor, le manoir hanté du parc qui trône au sommet de Boot Hill, une colline qui domine la ville de Thunder Mesa (et qui constitue une large partie de Frontierland). Néanmoins, l'attraction (qui venait de récemment rouvrir après une longue période de réhabilitation) était momentanément en panne. Nous avons dès lors plutôt opté pour Thunder Mesa Riverboat Landing.


Thunder Mesa Riverboat Landing est une attraction calme qui embarque ses passagers à bord du Molly Brown, un imposant bateau à aubes qui effectue le tour du lac de Frontierland. L'attraction est très paisible et est très agréable lors d'une belle journée ensoleillée, comme ce fut le cas en ce jour de visite.


Nous n'avons quasiment pas du attendre, le bateau revenant de sa boucle lorsque nous nous sommes engagés dans l'espace d'attente. Une fois à bord, nous nous sommes hâtés de trouver une bonne place à l'avant du navire sur l'un des niveaux (le 2ème de mémoire).


La balade, qui fut notre première attraction du séjour, était très agréable, avec ce soleil qui nous caressait le visage. Cela faisait un moment que je n'avais plus fait l'attraction et cela m'a vraiment bien plu. Nous avons pu admirer les décors qui se trouvent le long des berges du lac, comme la vieille cabane du pêcheur ou encore les geysers. Au centre du lac se trouve l'attraction Big Thunder Mountain dont le défilement des locomotives anime toute la zone.

En espérant que cette croisière de Molly Brown se passe mieux que sur le Titanic...


Une fois débarqués du Molly Brown, nous avons été jeter un nouveau coup d'oeil à Phantom Manor qui était toujours en panne. Après un passage rapide aux toilettes à proximité de l'attraction, nous avons décidé de quitter Frontierland afin de nous rendre à Adventureland, la zone voisine qui possède une autre attraction phare du parc : Pirates of the Carribean.


Pirates of The Carribean fut donc notre deuxième attraction du jour. L'attraction est un dark ride sur le thème des pirates, qui a d'ailleurs inspiré la saga cinématographique du même nom. Située au fond d'Adventureland, l'attraction prend place dans un fort.

Yoho, yoho a pirate's life for me!


Nous avons attendu une bonne vingtaine de minutes avant de pouvoir embarquer dans les embarcations de l'attraction. La file d'attente est très vite passée, l'attraction ayant un très bon débit et l'environnement de la file était particulièrement bien thématisé.


La version parisienne de Pirates of the Carribean est l'une des meilleures que j'aie pu tester, juste après l'originale de Californie. Au contraire des versions américaines, l'attraction est construite à l'envers : c'est-à-dire que l'on commence par les scènes de la prison ou de l'arrivée dans le port en feu et que l'on termine par les grottes.


Ce que j'affectionne beaucoup dans cette version parisienne, c'est le soin supplémentaire apporté. L'attraction semble plus riche en détails et possède un très beau jeu de lumières et d'effets. On voit qu'elle est plus récente que ses homologues américaines ou nippones. L'attraction a récemment été mise à jour avec l'ajout de Jack Sparrow et Barbossa. Cela ne me dérange pas forcément plus que ça mais je trouve la scène finale moins percutante. Le squelette immobile sur un tas de trésors dans la grotte finale avait un côté plus mystérieux et interprétable que Jack Sparrow chantonnant sur son trône...


C'est la version préférée de Shaya, qui a pu découvrir celle d'Anaheim également. Ma mère a bien apprécié, sans qu'il s'agisse de son attraction préférée et son compagnon a trouvé cela très bien fait. Il était d'ailleurs étonné d'apprendre que l'attraction avait inspiré la franchise de films.


Une fois sortis de Pirates of the Carribean, nous sommes doucement revenus vers Frontierland. En effet, nous allions bientôt pouvoir utiliser notre FastPass pour Big Thunder Mountain. Mais il nous restait encore un peu de temps devant nous et d'après l'application du parc, Phantom Manor était à nouveau ouvert. Il nous tardait de pouvoir redécouvrir notre attraction préférée à Disneyland Paris...


Tout de cette attraction est iconique, des ascenseurs (les fameuses Stretch Rooms) aux miroirs finaux en passant par la salle de bal ou encore les têtes chantantes. Cette attraction nous avait fortement marquée dans notre enfance. Nous n'en avions pas vraiment peur, mais un peu quand même !


Maintenant adultes, il nous tardait de découvrir la nouvelle version de ce dark ride. Nous avons peut-être attendu 15 minutes avant de pouvoir prendre place dans le Foyer. Une fois les portes fermées, nous avons donc eu droit au nouveau pré-show, avec un très bel effet sur le papier peint de la pièce. Le speech mêle habilement français et anglais pour introduire subtilement la storyline de l'attraction qui en fait sa force. Storyline qui a d'ailleurs été rendue plus explicite que lors de la version précédente où beaucoup de questions restaient en suspend. Seule chose à déplorer lors de ce pré-show, les autres visiteurs qui n'écoutent pas et qui parlent à voix haute (mention spéciale pour les Espagnols...)


Après le speech du Foyer, nous sommes alors invités à pénétrer dans les Stretch Rooms. Ces salles qui sont en réalité des ascenseurs, nous avaient fortement impressionnés quand nous étions petits. Ma mère s'en souvenait très bien également. Dans les Stretch Rooms, les portraits ont été remplacés : on y voit les divers prétendants de Mélanie, la fille du propriétaire du Manoir qui ont tous été victimes d'étranges accidents révélés lorsque la salle s'étend. Puis, petit moment plus effrayant : l'orage retentit, la salle est plongée dans l'obscurité, avant que l'on puisse apercevoir tout en haut le Phantom, hôte des lieux qui n'est autre que l'ancien propriétaire des lieux !


Nous sommes alors invités à traverser une étrange galerie d'art où les tableaux se transforment devant nous et où les statues semblent nous suivre du regard, avant d'embarquer dans l'un des Doombuggies de l'attraction.


Dans l'ensemble, l'attraction est similaire à la version originale. L'atmosphère mystérieuse y est toujours présente et on peut apercevoir les scènes mythiques comme la salle de bal ou Phantom Canyon quasiment inchangées. Ce qui change, c'est la présence plus prononcée du Phantom, qui semble suivre la pauvre Mélanie partout dans le Manoir. La pauvre semble désespérément attendre son fiancé.


A la fin de l'attraction, on peut apercevoir la tombe des quatre prétendants de Mélanie, puis à travers des miroirs, Mélanie qui a pris place à côté de nous dans le Doombuggy et qui nous demande de l'épouser.


Shaya et moi avons beaucoup aimé ces changements. L'attraction y perd peut-être un peu en subtilité mais l'histoire est plus limpide et nous avons bien aimé la présence renforcée de Mélanie et du Phantom. Mention à l'apparition finale de Mélanie dans les miroirs qui nous a bien fait rire !


Ma mère adore elle aussi l'attraction. Son compagnon a bien aimé aussi mais semblait moins enthousiaste que nous trois. Il est de nature plus stoïque que nous, il faut le dire aussi...

Will you marry me?


Après Phantom Manor, nous avons pu directement enchaîner avec Big Thunder Mountain, le Mine Train qui domine le lac de Frontierland. Grâce à nos Fastpass, nous avons échappé à 50 minutes d'attente.


En le demandant gentiment à l'un des Cast Members, nous avons pu nous installer dans les derniers rangs du train. Après vérification des laps bars, notre train a quitté la gare pour une aventure décoiffante !


Big Thunder Mountain est une attraction familiale mais qui offre tout de même sa dose de sensations. C'est un juste milieu entre le Calamity Mine de Walibi et le Colorado Adventure de Phantasialand. La théma tout autour et les effets renforcent l'expérience. C'est clairement l'une des meilleures attractions de Disneyland Paris, et la meilleure version tous parcs Disney confondus. Nous avons tous quatre beaucoup apprécié ce petit tour de montagnes russes, et premières sensations du séjour.

The Wildest Ride in the Wilderness!


Remis de nos émotions, nous nous sommes dirigés à nouveau vers Main Street USA afin de prendre un lunch quelque parc. Après avoir consulté le plan du parc, notre choix s'est posé sur Market House Deli qui vendait des soupes et sandwiches. Nous avions envie de quelque chose de sain et frais (surtout avec la chaleur) et un sandwich nous semblait le repas de midi idéal.


Pendant que Shaya, ma mère et son compagnon se dirigeaient vers Main Street USA, j'ai piqué un petit sprint vers HyperSpace Mountain afin d'y récupérer des FastPass pour plus tard. Tout le monde m'avait donné son MagicPass afin que je puisse en récupérer pour tout le monde. Puis, j'ai rejoint le reste de la famille au Market House Deli. Shaya gardait une table à l'intérieur pendant que ma mère et son compagnon faisaient la file. J'ai rejoint la file à mon tour et ai pris un sandwich pour Shaya et moi. C'était un sandwich plus que correct, et qui ferait l'affaire pour pouvoir tenir l'après-midi. Notre mère a quant à elle pris en plus un Carrot Cake que nous avons partagé et qui était délicieux !


Le Market Deli House est d'ailleurs un chouette petit établissement, joliment décoré et avec quelques tables en intérieur et en extérieur. Pas trop de monde non plus, c'était parfait pour notre pause midi.


Après cette pause repas, nous avons flâné un peu dans les boutiques de Main Street sans rien y acheter. Nous avons notamment montré l'effet acoustique de la boutique Harrington's Fine China & Porcelains à ma mère et son compagnon.


Puis, nous nous sommes rendus à Discoveryland afin de pouvoir utiliser notre FastPass sur Star Wars HyperSpace Mountain, le remake de l'iconique Space Mountain sur la licence Star Wars. Grâce à notre FastPass, nous avons évité 25 minutes d'attente.

C'est une galaxie fort fort lointaine que je vois au loin ?


Space Mountain est l'une de mes attractions préférées à Disneyland Paris et il me tardait de découvrir la version Star Wars. Nous avons été placés dans la première voiture, au tout premier rang ! Ma soeur et moi avons donc pris place à l'avant du train, et ma mère et son compagnon juste derrière. C'était une première pour ce dernier et il était d'ailleurs assez stressé. Quant à ma mère, elle n'avait plus fait Space Mountain depuis sa dernière visite en 2000.


Après un demi-tour et une drop, le train se bloque dans le fameux canon. Nous avons pu entendre l'audio-embarqué : nous étions en mission spéciale avec les Rebelles pour combattre l'Empire. Vitesse lumière et c'est parti pour les confins de l'espace. Personnellement, j'aurais bien apprécié que le canon soit entièrement fermé avec des écrans tout autour (une sorte de tube-écran) pour vraiment simuler la vitesse-lumière. Après, ça aurait dénaturé l'extérieur du canon. Gros plus aussi pour la bande-son de Star Wars en début d'attraction, ça met très bien en jambe.


Le train entre alors dans le dôme et enchaîne son parcours d'inversions, drops et virages. Juste là rien n'a changé, sauf au niveau de l'audio-embarqué et des nombreuses projections de vaisseaux et rayons lasers. Et honnêtement, ça fonctionne très bien : on se croit réellement pris en plein milieu d'une bataille entre l'Empire et les Rebelles. Ça donne une dynamique toute nouvelle à l'attraction ! Pour une version temporaire, nous avons beaucoup apprécié. Après, j'espère que ce n'est que temporaire car l'attraction n'est pas dans le thème du reste de Discoveryland, ce qui est plus dommage.


Ma mère a adoré l'attraction autant que Shaya et moi. Son compagnon était beaucoup plus désorienté mais a bien apprécié dans l'ensemble.


Nous sommes ensuite allés assister à une séance de Mickey et son Orchestre Philharmagique, le nouveau film 4D joué au Discoveryland Theater. Il s'agit de l'adaptation parisienne de Mickey's Philarmagic 4D que l'on retrouve dans les parcs américains et nippons. J'aime beaucoup ce cinéma 4D avec les grands classiques Disney des années 90 où nous suivons Donald à travers plusieurs tableaux musicaux. Il manque juste l'Audio-Animatronic de Donald en fin de show, mais ce n'est pas trop grave, le 4D reste une chouette expérience et sans devoir attendre, la file étant déserte.


Le soleil tapant très fort ce jour-là, nous avons décidé de retourner à notre hôtel afin de nous mettre au frais et de nous reposer un peu. Il était 15h et nous allions avoir droit à procéder à notre check-in. Nous avons décidé de prendre les navettes vers l'hôtel (situées près de la gare TGV) mais avons du patienter plus de 10 minutes pour voir arriver une navette pour le Newport Bay Club. Personnellement, je trouve que ça ne vaut pas le coup : on met limite moins de temps à pied et prendre ce bus, ça gâche un peu la magie... Mais pour nos parents qui ne marchaient pas à la même cadence que Shaya et moi, le bus était une option plus confortable.


Arrivés à l'hôtel, nous avons laissé les parents récupérer les bagages dans la voiture tandis que Shaya et moi avons fait la file à la réception. Nous avons été reçus par une employée particulièrement agréable, très souriante et motivée, qui nous a annoncé avoir une surprise pour nous !


Lorsque ma mère et son compagnon sont arrivés avec les bagages, la réceptionniste nous a prié de la suivre et celle-ci nous a accompagnés vers notre chambre, en nous précisant que nous avions beaucoup de chance et que nous allions avoir une très belle chambre. Et en effet, ça n'a pas manqué ! Lorsqu'elle a ouvert la porte, nous avons directement constaté que nous avions une vue fantastique sur le lac, et que nous étions l'une des rares chambres à avoir un balcon ! Un vrai petit moment de magie, nous ne nous y attendions pas du tout !

Très belle vue depuis notre balcon...


Après avoir remercié la réceptionniste et avoir pris possession des lieux, nous avons pris le temps d'observer en détails notre très jolie chambre du Newport Bay Club. Il n'y a rien à dire, cet hôtel est superbe !

...Et une chambre nickel !


Nous nous sommes ensuite séparés : Shaya et moi avons pris la direction de la piscine, tandis que nos parents sont partis vers le bar de l'hôtel, le Captain's Quarters.


Encore une fois, une nouvelle surprise nous attendaient Shaya et moi. Après s'être changé en maillot de bain et après avoir pris nos serviettes, nous sommes arrivés devant la piscine intérieure et son gros bateau décoratif. Mais nous avons surtout constaté qu'il y avait une piscine extérieure ! Nous l'ignorions totalement et fûmes agréablement surpris de l'apprendre. Nous avons alors passé une petite heure à paresser au soleil au bord de la piscine. C'était un moment fantastique. Nous étions loin de nous imaginer que nous allions bronzer au bord d'une piscine en allant à Disneyland Paris. C'était un véritable sentiment d'être en vacances, et non pas en bref séjour dans un parc à thème.


Après avoir profité du soleil et de la piscine, nous avons regagné la chambre et avons rejoint notre mère et son compagnon qui revenaient de la boutique souvenirs de l'hôtel où ma mère avait fait l'acquisition d'une peluche Mickey.


Tous ensemble, nous avons alors repris à pied la direction du Parc Disneyland pour y passer le reste de notre première journée. Nos parents traînaient un peu le pas et Shaya et moi avons du les motiver à accélérer car nous ne voulions pas manquer le début de la parade qui venait de commencer. Nous comptions l'observer depuis Main Street USA, ce que ne devrait donc pas poser de problème si nous nous hâtions.


Arrivés dans le parc, nous avons vite réussi à trouver de relativement bonnes places (quoiqu'en étant séparés, Shaya et moi d'un côté et nos parents d'un autre). La parade du jour, la Disney Stars on Parade, est une bien belle parade où nous avons pris plaisir à saluer les différents personnages et performers et à admirer les très beaux chars. Mention spéciale pour le Dragon Maléfique qui impressionne. C'était un moment très amusant où Shaya et moi sommes retombés en enfance, contents de faire signe à nos personnages préférés ! Ça nous rappelait notre séjour à Disneyland en Californie également.

Envie de Magie ?


Une fois la parade achevée, nous avons remonté Main Street USA qui était bondée de monde et sommes allés observer d'un peu plus près le Château de la Belle au bois dormant. Nous sommes d'abord allés dans la Tanière du Dragon pour montrer au compagnon de notre mère l'effroyable créature qui résidait sous le château. Quand j'étais petit, le dragon me faisait peur et ma soeur s'est bien moquée de moi à cet instant-là !

Tout rose et tout joli ce château mais ses entrailles sont bien sombres !


En remontant, nous nous sommes retrouvés dans l'une des boutiques du château. Puis naturellement, nous avons visité la Galerie de la Belle au bois Dormant, c'est-à-dire les étages supérieurs du château où diverses oeuvres d'art content l'histoire de la princesse Aurore.

C'est pas mal dis donc chez Aurore !


Nous sommes alors repartis vers Main Street USA afin de s'octroyer une petite pause glacée. Nous avons acheté des glaces chez The Gibson Girl Ice Cream Parlour. Il s'agissait de glaces Ben & Jerry's aux parfums divers. J'ai opté pour Strawberry Cheesecake et Peanut Butter Cup, un véritable délice. Nous nous sommes installés près d'it's a small world! pour manger notre glace à notre aise.

L'instant glace, sponsorisé par Ben & Jerry's !


Ensuite, nous avons décidé de justement faire un tour de la croisière la plus joyeuse au monde qui n'affichait que 10 minutes d'attente. it's a small world! est un classique que nous ne manquons sous aucun prétexte. Et puis on l'aime bien cette musique entêtante ! Un très beau dark ride familial qui nous emmène aux quatre coins du monde.

it's a small world after aaaaallll! (ne me remerciez surtout pas !)

Juste après it's a small world!, nous sommes restés dans Fantasyland pour faire un tour du Carrousel de Lancelot. En cette après-midi, les temps d'attente étaient élevés partout et nous n'avions plus de FastPass programmé. Dès lors, les petites attractions de Fantasyland sont parfaites dans ces moments-là : pour la plupart, jamais trop d'attente et un vrai plaisir !

Regardez-moi ces grands (et vieux) enfants !


Après le Carrousel, nous avons enchaîné avec Blanche-Neige & les sept nains, probablement l'un des dark rides les plus terrifiants du parc, plus encore que Phantom Manor ! Attention à vos petits ! Pour quatre adultes par contre, ça allait aller sans souci. Personnellement, Shaya et moi adorons ces petits dark rides vintages et nous les trouvons très bien comme ça. C'est ce que nous avions adoré d'ailleurs à Disneyland Anaheim.

L'attraction la plus effrayante de Disneyland Paris, véridique !


Une fois sortis de la terrible forêt de Blanche-Neige et les sept nains, nous avons décidé de nous trouver un endroit où nous restaurer pour le soir. Nous commencions doucement à avoir faim, la crème glacée n'ayant pas suffi ! Pour ce premier soir, nous n'avions pas réservé de restaurant à table.


Nous avons opté pour The Lucky Nugget Saloon. Aucun de nous n'y était jamais allé et j'apprécie beaucoup l'ambiance de Frontierland donc il me tardait de découvrir ce nouveau lieu de Thunder Mesa.


The Lucky Nugget Saloon fonctionne tout de même comme un restaurant à table (je pensais qu'il s'agissait d'un service comptoir). Un Cast Member nous a accueilli et nous a invité à nous installer à une table dans une grande salle dominée par une scène avec une magnifique fresque de Thunder Mesa en fond. Le cadre était vraiment très joli. Dans un coin de la salle se trouvait un bar avec une grosse pépite d'or qui trônait fièrement sur une étagère. Celle-ce est à l'origine du nom de l'établissement et a fait la fortune de ses propriétaires. J'adore ce genre de détails Disney qui font toute la différence.


Nous avons commandé nos plats, avec une carte assez limitée et proposant divers plats frits. Nous avons été servis dans des petits paniers avec frites en accompagnement. Ce n'était pas mauvais, plus que correct pour de la friture. Nous espérions qu'il se passe une quelconque animation sur la grande scène mais celle-ci est restée bien désespérément vide. Nous étions un peu déçus... Mais outre cela, nous avons bien apprécié notre repas du soir.


Nous nous sommes alors séparés. Notre mère et son compagnon commençaient à fatiguer et avaient envie de se relaxer à l'hôtel. Shaya et moi par contre, débordions encore d'énergie et le parc était ouvert jusque 23h ce jour-là, de quoi bien en profiter encore.


Pour rester dans l'univers de Thunder Mesa, Shaya et moi avons alors refait un tour de Phantom Manor, toujours avec très peu d'attente. On adore, c'est vraiment l'une de nos attractions préférées et la nouvelle version nous a totalement convaincus.

Encore plus spooky le soir...


Juste après, nous avons eu envie de retourner nous balader à Fantasyland. Après avoir fait un petit tour dans quelques boutiques, nous sommes allés faire un tour de Mad Hatter Tea Cups. Avec la nuit tombante et les éclairages, l'attraction n'en est que plus belle.

Vous aussi c'est votre non-anniversaire ?

L'attraction Dumbo était fermée pour réhabilitation et entourée de palissades thématisées. L'une d'elle permettait de faire un effet d'illusion, en volant aux côtés de Dumbo. Pas évident d'arriver au bon rendu, Shaya y est plus ou moins parvenue mais pas moi...

On y croit ? On y croit pas ? Pas sûr qu'elle décolle avec toutes les glaces et nuggets qu'elle ait mangé !


Après cette petite pose photo, nous sommes repartis vers Big Thunder Mountain où nous avons attendu une bonne vingtaine de minutes avant de pouvoir repartir dévaler les voies ferrées de cette mine abandonnée. Avec l'obscurité qui commençait à être de plus en plus dense, c'était vraiment amusant. Nous adorons faire des attractions dans le noir !


Enfin, nous avons terminé notre journée par un tour de Pirates of the Carribean qui allait ensuite être fermé pour le reste de notre séjour pour cause de réhabilitation. Il n'y avait plus personne dans cette zone du parc et la file d'attente était déserte. Un véritable plaisir de terminer notre journée par ce très beau dark ride.


En sortie d'attraction, au Coffre du Pirate, j'ai craqué sur un livre sur les Pirates Disney. Une très belle acquisition dont j'étais bien content.


Puis, Shaya et moi sommes retournés à pied au Newport Bay Club, ravis de notre journée. Nous avons retrouvé nos parents qui étaient au Captain's Quarters en train de prendre un coktail. Nous avons fait de même et nous nous sommes échangés nos avis sur cette première journée au royaume de la magie, avant de regagner notre chambre et d'aller nous coucher.

Alcool du soir, bonsoir !

Voilà qui conclut donc notre première journée au Parc Disneyland. Nous étions ravis de cette première journée dans l'un des plus beaux et plus aboutis parcs à thème du monde entier ! Probablement l'un des meilleurs parcs Disneyland (Magic Kingdom) du genre, juste derrière l'original d'Anaheim bien sûr !


Découvrez dès maintenant la suite de notre séjour à Disneyland Paris en cliquant ici !

À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc