• Anthony Dernicourt

Nord de Lanzarote (3/5)

#lanzarote2020 #lanzarote #canaryislands #spain #jameosdelagua #jardindecactus #mirador

Lanzarote 2020 : Aventures sur l'île aux volcans

Avec Nathalie

Pour notre premier jour d'exploration de l'île de Lanzarote, Nathalie et moi avons décidé de nous concentrer sur le nord de l'île. Nous désirions nous rendre jusqu'à la pointe nord appelée le Mirador del Rio, et d'au passage faire divers arrêts pour découvrir les curiosités touristiques locales.


Après une nuit de sommeil assez brève, nous nous sommes réveillés vers 9h afin de nous mettre en route. Au préalable, nous avons fait un arrêt au Spar, la supérette située à proximité de notre appartement, où nous avons fait nos emplettes pour la journée. Nous avons alors pris notre petit-déjeuner à l'appartement avant de nous mettre en route vers 10h30.


Conduire à Lanzarote est un véritable plaisir : les routes goudronnées sont impeccables et les paysages sublimes. L'île volcanique propose un paysage désertique que beaucoup qualifient même de lunaire, avec de nombreuses collines et montagnes aux roches rouges ou noires. La végétation y est très rare, notamment en raison des grands vents qui peuvent parfois souffler sur l'île de l'Atlantique.


Après avoir roulé une trentaine de minutes, nous nous sommes arrêtés à notre première halte : le Jardin de Cactus. Ce jardin botanique est comme son nom l'indique entièrement dédié aux cactus. Initialement, ce n'est pas l'activité qui nous intéressait le plus (je trouvais que c'était un peu trop fait pour les touristes), mais puisque c'était sur le chemin et que j'avais vu de bonnes recommandations sur internet, nous nous sommes tout de même laissé tentés.


Une fois garés sur le parking gratuit, nous nous sommes dirigés vers le guichet d'entrée du jardin botanique. L'entrée était payante. Il y avait cependant la possibilité d'acheter un ticket Combo pour plusieurs activités touristiques de l'île qui nous intéressaient et revenait à moins cher. Nous voulions opter pour le ticket combo pour 4 activités au choix : Jardin de Cactus, Mirador del Rio, Jameos del Agua et Montanas del Fuego. Néanmoins, la caissière nous a proposé de plutôt opter pour un combo à 3 activités sans inclure le Mirador et de payer celui-ci sur place en supplément car cela reviendrait à moins cher que de prendre le combo 4 activités. Nous avons payé 23,5€ pour ce ticket combo.

Ce jardin botanique a du piquant !


Le Jardin de Cactus est un jardin qui a été conçu par l'architecte César Manrique, architecte de Lanzarote qui a conçu bon nombre de bâtiments et aménagements sur l'île. C'est un très joli jardin botanique entièrement dédié aux cactus.

Si vous doutiez qu'il s'agisse du Jardin de Cactus...


Nathalie et moi ne connaissions pas l'étendue de variétés de cactus, qui diffèrent énormément de forme et de taille, allant des petits cactus classiques aux cactus qui ressemblent à des arbres géants ! Nous avons arpenté les allées à notre aise et sommes allés de découverte en découverte sur cette catégorie végétale assez curieuse.

Il y en a vraiment de toutes les formes !


Le Jardin de Cactus est joliment dominé par un ancien moulin à vent. Surplombant tout le jardin, celui-ci offre une très jolie vue sur les cactus. Il est possible de monter dans le moulin et d'y voir les rouages intérieurs.

La farine de Cactus, vous connaissez ?


César Manrique a vraiment fait un travail sublime sur ce jardin creusé dans une fosse afin de protéger les cactus du vent. Les couleurs chaudes de la terre et de la roche se mêlent parfaitement au vert des cactus. L'ensemble est très uniforme, très harmonieux au niveau des couleurs, des matériaux, des textures, pour offrir un splendide spectacle à contempler. C'était comme être plongé dans une peinture à 360 degrés.

Très instagrammable tout ça !


Nous avons également visité la petite boutique souvenirs du jardin avant de reprendre la route. Nous sommes resté une bonne heure au Jardin de Cactus et nous avons vraiment apprécié la visite.


Nathalie a ensuite pris le volant pour rejoindre le Mirador del Rio, un mirador panoramique situé à la pointe nord de l'île. Nous avons roulé une petite trentaine de minutes à nouveau pour atteindre notre destination. La route pour s'y rendre est très sinueuse et fortement en altitude. Gare à ceux qui auraient le vertige au volant ! Mais Nathalie a fait ça d'une main de maître.


Le Mirador del Rio est une construction également conçue par César Manrique. L'entrée au Mirador est payante : 5€ pour les adultes et 2,5€ pour les enfants. Néanmoins, si le bâtiment du Mirador en tant que tel ne vous intéresse pas trop et que c'est plutôt le panorama qui vous intéresse, nous vous conseillons de ne pas payer pour l'entrée au Mirador del Rio et de plutôt vous écarter un peu pour profiter du même panorama gratuitement et sans une horde de touristes.

Attrape-touristes droit devant !


Pour ce faire, quand vous êtes face au Mirador del Rio, prenez la route à gauche, marchez le long de celle-ci (attention il n'y a pas de trottoir) et vous atteindrez une zone dégagée avec le même panorama. Vous pourrez alors enjamber le muret au bord de la route et vous balader sur un petit terrain vague avec une vue époustouflante sur les îles de La Graciosa et Isla de Montana Clara. C'est le plus beau point de vue de l'île et il vaut vraiment le détour ! Probablement l'une de nos étapes préférées lors de ce séjour à Lanzarote.

Une vue époustouflante et gratuite !


Nous avons ensuite redescendu un peu en reprenant la route pour nous rendre au restaurant Volcan de la Corona. Cet établissement se trouve à moins de 10 minutes du Mirador del Rio. Il y a possibilité de se restaurer au Mirador (avec une superbe vue sur le panorama) mais puisque nous n'avions pas payé l'entrée, et puisque le restaurant du mirador n'avait pas de bonnes critiques sur le net, nous avons préféré tenter un autre établissement.


La carte du restaurant Volcan de la Corona est assez restreinte et le cadre n'est pas des plus accueillants. C'est un restaurant qui doit principalement fonctionner grâce au tourisme. Nous y avons certes bien mangé, mais ce ne fut pas un restaurant mémorable. C'est un peu le problème de Lanzarote : c'est une île très touristique où les habitants vivent uniquement du tourisme. Du coup, il y a très peu d'établissements typiques, locaux, qui ne sont pas à destination des touristes. Nous avons pourtant cherché sur le net, mais nous ne sommes tombés que sur des restaurants à touristes à notre grand regret...

Le nom du restaurant n'est pour le moment pas des plus vendeurs...


Une fois rassasiés, Nathalie et moi avons repris la route pour nous rendre à Jameos del Agua, une cavité rocheuse réaménagée en complexe de loisirs par César Manrique, toujours lui ! Jameos del Agua est situé près de l'Océan, et également à proximité des Cuevas de los Verdes, les caves vertes de Lanzarote qu'il est également possible de visiter. Nathalie n'étant pas fan de grottes, nous avons fait l'impasse sur celles-ci. La route menant à Jameos del Agua est très particulière : une route directe vers la mer, avec des roches de lave et des buissons bas tout autour de nous !

Apparemment il y a des activités dans le coin. Mais où ???


Jameos del Agua est un complexe construit dans un ancien tunnel sous-terrain de lave qui a rejoint la mer lors d'une éruption. Cette coulée a créé les Cuevas de los Verdes ainsi que Jameos del Agua. Plus tard, César Manrique a développé l'ensemble en y construisant des espaces de réception, une piscine extérieure, un restaurant et même un amphithéâtre. Le résultat est sublime et harmonieux. Manrique a réussi à allier la nature à son architecture pour un étonnant résultat.

Bon d'après le homard on est bien dans les parages !


La première partie de la visite consiste en l'ancienne grotte dans laquelle on descend. Tout est fort lumineux avec plusieurs puits de lumière. Une riche végétation enrichit également les couleurs et nous plonge dans une atmosphère tropicale. L'atmosphère y était très paisible, avec de la musique calme diffusée. Un endroit parfait pour tout adepte de yoga !

Un petit paradis caché sous le niveau de la mer !


Sous la cavité se trouve un bassin d'eau stagnante peuplé d'une espèce animale endémique à Lanzarote et que l'on ne retrouve qu'à cet endroit précis : des minuscules homards blancs qu'il est facile d'observer à travers l'eau transparente. C'est assez incroyable !

Non ce ne sont pas des taches blanches mais bien des crustacés !


Une fois la cavité traversée, nous sommes arrivés sur de nombreux escaliers avec plusieurs niveaux où se trouvait un petit bar. Une fois remontés à la lumière du jour, quasiment à la surface, nous avons pu découvrir le complexe de Manrique avec sa piscine et ses aménagements d'un blanc immaculé. Il est cependant interdit de se baigner dans cette piscine luxueuse. A cet instant, le soleil tapait assez fort pour un mois de novembre et Nathalie et moi avons pris le temps de nous prélasser au soleil au bord de la piscine.

On a connu pire comme endroit pour se prélasser au soleil !


Puis, nous avons encore remonté d'un niveau pour arriver à la hauteur du restaurant et de l'amphithéâtre. Le restaurant propose également un bar où nous avons commandé une glace que nous avons dégusté sur l'une des terrasses qui donnent vue sur la mer sauvage.

Petite pause glacée ! (bon j'avais déjà bien entamé mon cornet...)


Devant le soleil qui brillait, Nathalie et moi avons alors pris la décision de rejoindre Puerto del Carmen pour espérer nous baigner dans la mer. En effet, il est inenvisageable de se baigner près de Jameos del Agua : il n'y a pas de plage, mais uniquement de la roche volcanique et les vagues sont très fortes.


En quarante minutes de route, nous avons rejoint Puerto del Carmen. Nous avons fait un rapide passage à l'appartement, où nous devions encore procéder à notre check-in (qui consistait surtout à donner nos attestations de test PCR négatif qui allaient être transmises aux autorités, procédure mise en place par le gouvernement espagnol), avant de nous rendre à la plage.

Vamos a la Playa !


Nous nous sommes rendus à la Playa Grande, la longue plage qui longe l'Avenida de las Playas. Entretemps, le ciel s'était couvert mais les températures restaient très douces. Nathalie et moi nous sommes donc alors changés et sommes partis nous baigner dans l'Océan Atlantique dont les eaux étaient encore bien chaudes en cette fin de mois de novembre. Nous n'imaginions pas pouvoir nous baigner lorsque nous avons décidé de partir aux Canaries en fin d'automne mais si, ce fut bel et bien possible, et agréable même !

Au mois de novembre, qui l'eut cru !


Nathalie a tout de fois rapidement eu froid et nous sommes resté une quinzaine de minutes dans l'eau, pas plus. Puis nous avons séché sur la plage, nous sommes rhabillés et sommes rentrés à l'appartement.


Le soir, nous avons mangé des Tortillas fait maison à l'appartement, puis nous sommes allés joué quelques parties de bowling et sommes retournés au pub irlandais om nous avions fait la fête la veille.


Ce fut une journée intense mais complète. Le Nord de l'île est la partie que j'ai préférée à Lanzarote : plus sauvage, moins de villages, plus de nature, un océan plus déchainé et de très beaux panoramas.


Découvrez dès à présent la suite de nos aventures à Lanzarote en cliquant ici !

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout