• Anthony Dernicourt

Nigloland (8/9)

#france2020 #nigloland #themepark #france #rollercoaster #mack #roadtrip #champagne

France 2020 : Road Trip dans l'Hexagone

Avec Nathalie, Elisabeth et Mathilde - [Ce chapitre est dédié à la visite d'un parc à thème]

Nigloland est un parc d'attractions situé en Champagne. Le parc a été créé par une famille de forains et a été inauguré en 1987. Petit à petit, il a évolué et est devenu l'un des cinq parcs français les plus fréquentés. Il allait s'agir de notre toute dernière étape de ce road trip en France.


Après avoir passé notre dernière nuit dans notre AirBNB à Chalon-sur-Saône, nous avons donc repris la route en direction de Dolancourt où se situe Nigloland. Il allait s'agir de notre première visite à tous dans ce parc d'attractions familial situé en Champagne. Nous avions acheté nos billets en ligne. Tout le monde allait visiter le parc. J'avais hâte, ayant entendu beaucoup de bien sur ce parc, et notamment sur sa montagne russe Alpina Blitz.


Arrivés au parc un peu après 10 heures, nous avons mis un certain temps à rejoindre le parking, en passant devant un rond point avec la mascotte du parc, un hérisson. Cela me rappelait pas mal Europa-park. Il semblait y avoir du monde ce jour-là. Nous étions un lundi de vacances.

Il va y avoir du monde chez le hérisson !


Une fois arrivés sur le parking, nous avons rejoint à pied l'entrée du parc. Comme pour les autres parcs visités lors du road trip, des mesures sanitaires avaient été prises par Nigloland afin de lutter contre la propagation de la Covid-19. Le port du masque était obligatoire dans les files d'attente et sur toutes les attractions, des distributeurs de gel hydroalcoolique étaient présents un peu partout dans le parc et des indications invitant à respecter la distanciation sociale étaient présentes également.


Arrivés devant l'entrée, nous n'avons pas du attendre très longtemps avant de pouvoir franchir les portes du parc. L'entrée est assez accueillante. Elle n'est pas très grande et chaleureuse. Les environs semblent boisés.

Last but not least!


Une fois les portes franchies, nous sommes arrivés dans un très bel environnement très bien travaillé. Nous avons traversé une jolie allée bordée de statues de chevaux. C'est très vintage, style ancienne fête foraine et j'ai bien apprécié. Des attractions familiales de type Tacots sont visibles sur notre droite. La végétation est très bien maitrisée et le parc semble vert et fleuri. Nous sommes directement tous conquis !

Pour un parc de forains, ça a bien plus de gueule que Walygator !


Fatigués du voyage, notre première halte sera le NigloGrill. Nous y avons commandé un café et une viennoiserie afin de nous réveiller et de nous caler l'estomac.

Ça se grille un café ?


L'attraction que j'attendais le plus dans ce parc était bien évidemment l'Alpina Blitz, un MegaCoaster construit par Mack. L'attraction est située à l'extrême droite du parc, dans la zone thématique du Village Suisse.


Nous avons donc traversé la partie droite du parc, en passant devant le Donjon de l'Extrême ou encore Air-Meeting, en traversant le Village Rock'n'Roll avant de rejoindre le Village Suisse où trônent fièrement la Grande Roue et l'Alpina Blitz.


Seulement 10 minutes d'attente d'annoncées, nous n'avons pas hésité un seul instant ! Après avoir fini nos cafés et viennoiseries, nous nous sommes donc engagés dans la file d'attente du plus gros coaster du parc. L'attente s'est faite dans la gare qui évoque un grand chalet suisse. La décoration y est assez légère et la gare fait un peu trop grande et vide.

C'est autre chose que le petit chalet au fond du jardin !


Nous nous sommes installés devant les portiques afin d'être assis aux derniers rangs. Nous avions tous hâte de découvrir ce coaster inspiré des Mega-lite Intamin.


Les trains sont très confortables. Le coaster étant de Mack, il s'agit des mêmes trains qu'Helix ou encore Blue Fire. Une fois les lap bars contrôlées, le train a quitté la gare et a directement effectué l'ascension rapide du lift.


La first drop se fait bien ressentir au dernier rang et c'est un véritable plaisir ! Puis, le train passe un virage à ras du sol pour ensuite franchir un gros Camelback incliné pour une première dose d'airtimes. Puis s'en suit un deuxième Camelback classique bourré d'airtimes. Nouveau virage au sol pour une succession bien amusante de trois changements de direction à la EGF. Demi-tour et enfin viennent les trois Bunny Hops successifs délivrant une dernière tranche d'airtimes bien ressentis.


Sur les freins de fin de parcours, le verdict est unanime. C'est un excellent coaster fluide et bourré d'airtimes. Définitivement le meilleur du séjour et tout le monde est unanime là-dessus.

J'ai eu un véritable coup de Blitz pour ce coaster !


Enchantés de cette première mise en jambe, nous nous sommes décidés à poursuivre la découverte des coasters du parc en nous dirigeant vers la Spatiale Expérience, un coaster familial indoor situé dans le Village Rock'n'Roll.


L'entrée de l'attraction représente une agence de voyage pour l'espace. Une fois dans ce bâtiment, l'attente passe par un passage en extérieur puis un long couloir métallique éclairé de bleu (l'effet est simple mais appréciable). Puis suit le quai d'embarquement.

Ça manque de vieille techno allemande dans la file...


L'attraction est un modèle similaire à l'attraction Eurosat d'Europa-park mais avec un parcours customisé. Les trains sont en tout point similaire à ceux de la montagne russe allemande. Nous n'avons pas attendu et avons directement pu prendre place en last row.


J'avais lu sur internet que l'attraction était assez violente, avec pas mal d'à-coups. Cela nous a donc poussé à faire l'attraction en début de journée, avant qu'elle ne chauffe trop et devienne trop violente. Au final, nous n'avons pas vraiment eu de problème de confort. Je m'attendais largement à pire. Ça tape un peu et ça secoue mais ça en est marrant, pas douloureux. Il y a également un bel effort au niveau de la théma de l'attraction. Ce n'est pas d'un niveau de Space Mountain, mais ça n'est pas mal pour un parc régional.

C'est dans la boîte !


Quasiment tout le monde a bien apprécié l'attraction, sauf Florence qui a trouvé cela un peu trop violent à son goût.


Nous avons poursuivi avec un troisième coaster, à savoir le Schlitt' Express, une Wild Mouse toujours de Mack. L'attraction est située dans le Village Suisse. Le Village Suisse est d'ailleurs une bien jolie zone avec ses petits chalets, ses points de vente, etc... Le parc est vraiment très agréable et joliment thématisé.

35€ pour un voyage en Suisse qui l'eut cru !


Nous avons du à peine attendre et avons pu rapidement embarquer dans les véhicules de cette Wild Mouse. Rien à signaler, c'est une Wild Mouse comme les autres. De manière générale on apprécie, sauf Nathalie qui est moins friande de ce type de coasters.

Si quelqu'un peut me dire ce que schlitt signifie, je suis preneur !


Après le Schlitt' Express, nous nous sommes baladés dans une zone pour enfants. Celle-ci possède des attractions un peu plus kitsch visuellement comme les Dragons Volants ou les Zabeilles. Nous sommes passés devant la nouvelle attraction 2020, un junior coaster appelé Noisette Express. L'attraction affichait 30 minutes d'attente. Nous avons tous considéré que c'était trop pour un junior coaster. J'avais envie d'avoir le crédit, j'avais donc espoir que nous puissions y retourner plus tard avec moins d'attente...

Avec 30 minutes d'attente, on ne peut pas vraiment dire que ce Noisette soit très Express...


Nous nous sommes décidés pour un tour des Zabeilles, un Flying Fish Zierer. Nous avons attendu une bonne quinzaine de minutes avant de pouvoir monter à bord d'une des grosses abeilles de l'attraction. C'est une attraction pour enfants très classique. Ce qui est dommage, c'est que comparé à d'autres modèles, il n'y a pas de jets d'eau farceurs à éviter.

Zut alors, ils Zont pas mis les Zets d'eau!


Juste à côté des Zabeilles se trouve un walk-through appelé Dinosaures Aventure. Mathilde tenait à découvrir cette attraction qui nous emmène à la découverte de dinosaures. Sa localisation dans la zone pour enfants est un peu particulière, pas en adéquation avec le reste de la zone.


L'attraction commence par un pré-show avec un animatronique bien usé aux mouvements bien saccadés qui nous aura bien fait rire. Ensuite, les portes s'ouvrent et donnent accès aux visiteurs à la promenade dans une jungle peuplée de divers dinosaures animatroniques avec divers panneaux explicatifs. Au final, nous avons été agréablement surpris alors que nous n'avions aucune attente. Ça reste assez moyen et hors contexte par rapport au reste de la zone, mais nous y avons passé un bon moment.

Pas besoin d'aller jusqu'à Universal pour s'offrir un dose de Jurassic park !


Nous avons ensuite voulu enchaîner avec Africa Cruise, un boat ride inspiré du Jungle Cruise des parcs Disney. Néanmoins, la file d'attente débordait et nous n'avions nullement envie d'attendre trop longtemps. Elisabeth tenait toutefois à absolument faire l'attraction et nous lui avons promis que nous reviendrons plus tard.


A défaut d'Africa Cruise, nous avons été découvrir l'un des derniers ajouts du parc, le Donjon de l'Extrême. Il s'agit d'une Free Fall du constructeur Funtime de 100 mètres de haut. La tour de chute libre impressionne fortement. Pour ceux qui sont trop impressionnés ou qui n'ont pas la taille requise, l'attraction Tour des Petits Fantômes est l'alternative idéale. Les deux tours sont situées dans un décor de château médiéval et l'ensemble rend très bien.

Donjon droit devant !


Florence et moi nous sommes lancés dans la file d'attente du Donjon de l'Extrême, là où Mathilde, Elisabeth et Nathalie ont fait leurs peureuses et ont opté pour la Tour des Petits Fantômes.


Florence et moi n'avons du attendre qu'un seul cycle avant de pouvoir embarquer dans cette tour dont la nacelle est dotée de lap bars. L'ascension est longue et impressionne. On ne voit pas le sommet arriver ! La vue sur le parc et les environs est splendide. Une fois au sommet, la nacelle met un certain temps avant de tomber. Ça faisait longtemps que je n'avais pas ressenti un petit stress au sommet d'une tour de chute libre. La chute est très efficace et s'est bien faite ressentir ! Une très agréable surprise et une tour de chute libre dans le haut du panier ! Florence elle aussi a adoré. Son masque buccal par contre n'aura pas résisté à la chute et l'un de ses élastiques a rompu.

Cette tour est donjonreuse pour vos masques !


Pendant ce temps, les filles ont fait leur tour de Tour des Petits Fantômes. Elles ont du attendre plus longtemps que nous (nous aurions même eu le temps d'enchaîner un autre tour du Donjon en attendant). Néanmoins, Florence se battait encore avec l'élastique de son masque, essayant de renouer celui-ci. Elle n'avait pas de masque de rechange sur elle sauf dans la voiture et nous n'avions nullement envie de faire l'aller-retour jusque là.


Les filles ont bien aimé la Tour des Petits Fantômes. Pour Nathalie qui n'aime pas les tours de chute libre, c'était amplement suffisant. Pour Mathilde et Elisabeth, c'était un peu trop gentil par contre.

La Tour des Petites Fiottes


Entretemps, Florence a réussi à rafistoler son masque buccal. Nous avons alors repris la direction du Village Suisse afin de se rendre au restaurant Lara Clette, un restaurant de type quick service proposant de la raclette !

Une raclette en plein mois d'août ça vous tente ?


Nous avons attendu une bonne dizaine de minutes avant de pouvoir commander notre plat. Des formules menu avec boisson et dessert étaient proposées et j'ai opté pour l'une d'entre elles. Les filles ont soit opté pour la raclette, soit pour un pain fromagé.


C'était très bon et le rapport qualité-prix était au rendez-vous. Nous nous sommes installés dans un tonneau géant pour manger. Le cadre était très chouette et en plus, nous étions à l'abri des nombreuses guêpes !

Délicieux tout ça !


Après cette pause repas, nous avons voulu reprendre en douceur en allant faire un tour du dark ride local, le Manoir Hanté. Situé à côté du Donjon de l'Extrême, le Manoir Hanté semblait avoir une bien longue file d'attente, celle-ci débordant en extérieur. Mais nous tenions à faire cette attraction, étant tous amateurs de dark rides. Finalement, la file a avancé assez rapidement et nous n'avons attendu qu'une quinzaine de minutes.

Grim Grinning Ghosts come up to socialize...


Dans des petits véhicules de deux personnes, les visiteurs sont invités à découvrir plusieurs scènes du Manoir. Etant cinq, j'ai du me sacrifier et embarquer seul, les filles ayant trop peur d'y aller toutes seules même si nous savions que ce ne serait pas très terrifiant. Je trouvais le design de ces petits véhicules avançant tout seul assez amusants.

Le banc fantôme de ces dames est avancé


Le dark ride suit la même construction que les Haunted Mansions américains avec une scène avec un cercueil, un couloir avec des portes étranges, une scène similaire à celle de Madame Leota (remplacée par une sorcière), une salle de bal, un grenier et un cimetière.


D'une manière générale, le dark ride n'est pas si mauvais que ça pour un parc régional. On est très loin des standard Disney et Universal, mais ce n'est pas la catastrophe non plus. Néanmoins, une mise à jour pourrait être un bon investissement de la part du parc dans un futur proche.


De retour à la lumière du jour, nous avons retenté notre coup pour Africa Cruise. La file était toujours assez longue mais un peu moins qu'auparavant. Ce fut notre plus longue attente de la journée : 40 minutes. En réalité, l'attente était due au taux de remplissage des bateaux du boat ride : une seule bulle sociale par embarcation. Dès lors, bien souvent des bateau à grande capacité partaient avec seulement deux ou trois passagers. Selon moi, ça n'était pas cohérent avec les autres attractions du parc où les gens étaient assez les uns à côté des autres (Donjon de l'Extrême, Train de la Mine, Alpina Blitz, etc...).

Prêts pour la Waiting Line Cruise ?


L'attraction en tant que telle reprend le concept de Jungle Cruise, c'est-à-dire une balade dans la jungle avec des animatroniques d'animaux divers, le skipper à bord en moins. C'était assez moyen. Elisabeth a été assez déçue au final. C'est une attraction contemplative reposante et pas trop mal exécutée, mais qui ne méritait pas 40 minutes d'attente...

Aaaaah le délicat sens du détail !


Après ces deux attraction assez calmes, nous étions prêts pour de nouvelles sensations ! Notre choix s'est porté sur Air-Meeting, le SkyFly du constructeur allemand Gerstlauer. J'aime beaucoup ce genre d'attractions et Elisabeth et Florence n'en avaient jamais testé.

Nous avons un meeting à 14h45 avec l'Air


Ce fut une autre attente assez longue, avec près d'une demi-heure de file, notamment à cause du débit assez faible de l'attraction. Dans la file, nous nous sommes occupés en jouant à des jeux. Une fois notre tour venu, nous avons pris place dans les avions qui semblaient permettre de faire le plus de rotations possibles. En effet, les véhicules de l'attraction sont des avions dotés d'ailes maniables qui permettent aux plus habiles de faire de nombreux saltos sur eux-mêmes.


Lorsque j'avais testé mon dernier modèle de SkyFly à Hansa park, j'avais réussi à faire beaucoup de tours sur moi-même. Néanmoins ici, j'ai eu beaucoup moins de chance et n'ai pas réussi à m'incliner plus que 90 degrés. C'est Nathalie qui aura été le plus loin, ayant presque fait un tour sur elle-même !

Moi qui cherchais des loopings à Nigloland, c'est raté...


Le temps filait vite. Nous étions déjà en plein milieu d'après-midi et nous comptions quitter le parc vers 16h30 afin de ne pas rentrer trop tard en Belgique (nous avions encore 4 heures de route à affronter). Mais nous étions loin d'avoir découvert tout le parc ! Nous étions dans le Village Rock'n'Roll et j'aurais bien voulu faire un tour du Juke Box. Il y avait le même modèle à Liseberg et je trouvais cela assez amusant. Mais devant le manque de temps, nous avons décidé de quitter cette zone et de nous rendre au Village Canadien, dans la section gauche du parc.

Du coup, ce sera selfie Rock'n'roll et on s'en va


Au passage, nous sommes repassés par la zone d'entrée et avons constaté le nombre impressionnant d'attractions de types Tacots que possédait le parc : Circuit de Nigloland, Tacots 1900, Route 66, Ferme d'Antonin. J'aurais adoré en tant qu'enfant ! Ce genre d'attraction confère au parc un charme d'antan que j'ai particulièrement apprécié.


Le Village Canadien est assez isolé du reste du parc. La zone est plus boisée et plus nature. Nous avons bien apprécié. Nous voulions faire la Rivière Canadienne (seule attraction aquatique du parc en attendant l'ouverture de Krampus Expédition) ainsi que le Train de la Mine. Notre choix s'est porté sur ce dernier, voulant donner la priorité aux crédits.

J'ai hâte de découvrir le Meet&Greet Céline Dion, tabarnak !


L'entrée de l'attraction se fait sur une place en facer du théâtre du Niglo Show. La gare est assez jolie vue depuis l'extérieur et j'ai vraiment bien aimé ce coin du parc.

Qui a dit que ça ne payait pas de mine ?


Nous avons attendu une vingtaine de minutes, alors que la file ici aussi débordait quasiment. Ce Train de la Mine est un E-Powered Mack. Je n'en avais pas beaucoup d'attente, n'aimant pas beaucoup ce type de coaster motorisé et ayant une préférence nette pour les vrais Mine Trains.

Un autre Wildest Ride in the Wilderness?


Néanmoins, il faut avouer que je fus agréablement surpris par ce Train de la Mine. Le parcours est plus dynamique que ses congénères et serpente à travers arbres, rochers et au-dessus du Log Flume. L'attraction effectue deux tours comme souvent sur ce type de coaster. Les filles ont été un peu plus déçues, s'attendant à un vrai Mine Train et non à un E-Powered.


Nous avons ensuite du chacun faire un choix. Nous avons tous d'un commun accord décidé de ne pas faire la Rivière Canadienne qui affichait 40 minutes d'attente et qui semblait similaire à la Rivière Canadienne du Pal. Nous n'aurions plus le temps que de faire deux attractions maximum. Dans notre liste, nous désirions faire le Grizzli, le Niglo Show, Noisette Express et refaire un tour d'Alpina Blitz. Mathilde, Florence et Elisabeth avaient envie de faire le Grizzli : Florence et Elisabeth n'avaient jamais fait de Disk'O coaster et Mathilde adorait ce type d'attraction. Nathalie était moins intéressée et préférait refaire un tour d'Alpina Blitz, tout comme moi.


Nous nous sommes donc scindés en deux groupes, et notre objectif était d'ensuite se retrouver pour une séance de Niglo Show à 16h.


Nathalie et moi avons donc rapidement traversé le parc pour rejoindre l'Alpina Blitz qui n'affichait que 15 minutes d'attente. Nous avons envoyé un message aux filles qui n'étaient pas sûres de pouvoir nous rejoindre au Niglo Show, 40 minutes étant affichées pour le Grizzli. Elles pourraient se rabattre sur Alpina Blitz si elles manquaient le début du show.


Ce second tour d'Alpina Blitz fut encore meilleur que le premier avec des airtimes encore plus puissants ! Tellement que nos masques buccaux ont glissé sous notre visage pendant le tour. Heureusement, nous ne les avons pas perdus et les avons remis correctement sur notre visage une fois arrivés sur les freins de mi-parcours.


Alpina Blitz est vraiment une très bonne découverte et est pour moi le meilleur coaster de France. C'est fluide, le parcours est parfait, les airtimes sont bien présents et même la first drop fait bien son effet ! Le seul point faible du coaster est sa théma mais on le lui pardonne tant le reste est fantastique.

Passage éclair sur le meilleur coaster du parc !


Sortis d'Alpina Blitz vers 15h50, nous avons constaté que le temps d'attente était monté à 25 minutes. Ça allait être juste pour les filles si elles voulaient y retourner.


Nathalie m'a proposé d'aller faire un tour de Noisette Express afin d'avoir le crédit, sachant que cela me tenait à coeur. Cependant, j'avais tout de même hâte de découvrir le Niglo Show dont j'avais tant entendu parler ! Qui plus est, cela allait être notre dernière attraction (ou en l'occurrence spectacle) du séjour et je préférais qu'on soit tous ensemble.


En chemin vers le Village Canadien, Nathalie et moi nous sommes arrêtés à un kiosque de glaces près du Circuit de Nigloland et y avons acheté une grande barbapapa pour nous deux.

Le parfait aimant pour les guêpes !


Nous avons alors rejoint le théâtre de Nigloland où les filles venaient de finir leur tour de Grizzli. Mathilde a beaucoup apprécié, comme d'habitude tandis que Florence et Elisabeth avaient été moins conquises. Florence regrettait un peu de ne pas nous avoir suivi jusqu'à l'Alpina Blitz.

Ne jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, Florence...


C'est donc tous ensemble que nous avons franchi les portes du théâtre du Niglo Show. Nous avons été invités à nous distancer socialement d'autres groupes de visiteurs en laissant des places libre entre. Le théâtre était loin d'être rempli, cela n'a donc posé aucun problème.


Le Niglo Show est un spectacle d'Audio-Animatroniques inspiré des Country Bears Jamboree des parcs Disney. Sauf qu'ici la vedette est la mascotte Niglo, un hérisson ! En tant que présentateur du show, Niglo nous invite à découvrir des prestations musicales de divers hérissons ayant diverses origines (allemands, italiens, français, etc...). Nous nous sommes amusés avec les filles pendant le show à trouver nos équivalents hérissons du show.


La musique du show est assez entêtante, un peu à la it's a small world!. D'ailleurs, dans la salle, certains visiteurs chantonnaient la chanson.


Je ne vais pas dire que nous avons apprécié le show, ce serait mentir. C'est un show d'animatroniques moyen. C'est-à-dire que pour l'époque ça devait être pas mal, mais qu'aujourd'hui c'est un peu creepy. A vrai dire, Niglo fait limite peur ! Personnellement j'ai tout de même passé un relatif bon moment là où les filles n'ont pas du tout aimé et ont trouvé cela très ringard. La déception réside surtout dans le fait que nous aurions pu faire une attraction plus intéressante plutôt que de perdre notre dernière demi-heure dans le parc au Niglo Show. Mais au moins nous l'aurons découvert, ce fameux show !

Niglo, Niglo, Niglo Niglo Show !


16h30 étant dépassées, nous avons alors pris la direction de la sortie. Juste avant, nous nous sommes pris un café au Canada Bar, juste en face du Niglo Show. Nous allions devoir encore rouler plus de quatre heures et il allait nous falloir tenir le coup.


Puis, nous avons rejoint la sortie du parc et c'est nostalgiques que nous avons quitté celui-ci pour rejoindre notre Bateau.

Au revoir Niglo !


Nigloland aura été une très belle découverte. Le parc est très agréable, avec une atmosphère nostalgique. Des attractions d'antan, des décors vintage et colorés, de nombreux espaces fleuris procurent au parc une ambiance particulière de fête foraine d'époque, un peu comme un Tivoli Gardens mais dans une moindre mesure. Le choix d'attractions est large et varié, avec une excellente offre familiale mais aussi grâce aux ajouts plus récents de quoi sustenter les amateurs de sensations fortes avec entre autre Alpina Blitz et le Donjon de l'Extrême.


Les membres du personnel étaient pour la plupart très accueillants, les prix pratiqués pour la billetterie ou la restauration étaient plus que corrects et le parc était d'une propreté exemplaire. La fréquentation élevée du parc en ce lundi d'août n'a pas impacté notre visite, contrairement au Pal. Ici, les gens se comportaient de manière bien plus civilisée et il y faisait bon vivre.


Ce qu'il manque peut-être encore au parc, c'est une offre spectacle plus étoffée (car excepté le Niglo Show, il n'y avait rien niveau entertainment), un dark ride plus actuel et une attraction aquatique supplémentaire, chose qui sera rectifiée avec l'arrivée du Water Coaster Mack l'an prochain.


Nous aurions bien voulu avoir plus de temps de visite car nous n'avons pas pu faire toutes les attractions que nous envisagions, comme Noisette Express, la Rivière Canadienne, le Juke Box, la Grande Roue et j'en passe. Si j'étais amené à retourner à Nigloland en été, je pense que j'envisagerais deux journées sur le parc avec une nuit à l'hôtel.


Nigloland fut pour ma part mon parc préféré du séjour. Je ne m'attendais pas à autant apprécier ce parc d'attractions. Je pense même qu'il s'agit de mon parc préféré français hormis Disneyland Paris bien sûr qui lui est hors catégorie. Les filles ont quant à elles bien apprécié mais sans être autant conquises que moi. Elles ont toutes les trois préféré le Futuroscope.


Enfin, pour conclure cette visite, petit résumé de nos ressentis :


Meilleure attraction: Alpina Blitz

Pire attraction : Dinosaure Aventure

Meilleur zone à thème : Village Canadien

Meilleure surprise : Spatiale Expérience

Plus grosse déception : Africa Cruise

Avis général : Très positif


Découvrez dès à présent la suite et fin de notre Road Trip en France en cliquant ici !

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc