• Anthony Dernicourt

Phantasialand (6/7)

#allemagne2017 #germany #phantasialand #themepark #taron #blackmamba #winjas

Allemagne 2017 : Roller Coaster Roadtrip

Avec Liesbeth, Mathilde, Liévine & Nathalie - [Ce trip est dédié à la visite de parcs à thème]


Après une nouvelle nuit en camping, notre petit groupe se réveille et vient souhaiter un joyeux anniversaire à notre chère Mathilde ! La veille, dans la voiture, Mathilde m’avait confié qu’elle était contente que nous finissions le trip par Phantasialand, mais déçue car elle se doutait qu’elle ne recevrait pas de cadeau ou surprise le jour même, cela étant difficile d’organiser ça en plein trip. J’ai conforté ses dires en lui affirmant que malheureusement nous n’avions eu le temps de rien préparer pour elle, ce qui était en réalité totalement faux…


Avant de partir en Allemagne, j’avais préparé un jeu qui se déroulerait au sein de Phantasialand : les dragons du parc auraient un cadeau à faire pour l’anniversaire de Mathilde, mais pour cela, elle doit le mériter. Chaque dragon a une mission qu’elle devra accomplir au cours de la journée. J’ai imaginé dix dragons basés sur dix traits de caractères de Mathilde, avec pour chaque dragon une mission, dissimulée dans une petite enveloppe. Je me trimbalais depuis le début du séjour les 11 enveloppes (10 missions ainsi que l’enveloppe finale du cadeau) dans mon sac à dos. Heureusement, elle n’avait jamais rien remarqué…


Après s’être garés sur le parking arrière de Phantasialand, nous avons pénétré dans le parc via l’entrée Mystery avec nos tickets achetés en promotion sur le site funtickets.be. A titre personnel, je trouve que c’est du gâchis de rentrer dans le parc par cette entrée aménagée vite fait alors qu’on pourrait débarquer dans le parc en traversant l’allée principale de la zone Alt Berlin…

Dernier jour du Trip (et ça se commence à se voir sur nos têtes…)


Une fois dans l’enceinte du parc, vers 9h30, nous nous sommes munis d’un plan et j’ai alors révélé à Mathilde sa surprise du jour : Les Missions des Dix Dragons. J’ai expliqué la petite histoire à Mathilde ainsi que le principe du jeu : chaque demi-heure, elle pourrait ouvrir une enveloppe au choix. Elle avait jusque 16h pour accomplir minimum 6 missions sur 10. Chaque mission lui accorderait des points qu’elle devrait additionner et le total (après 6 missions accomplies) indiquerait alors un numéro du plan du parc où se trouverait son cadeau. Je lui ai également montré les dix enveloppes des dix dragons : le dragon gourmet, voyageur, festif, artistique, altruiste, rêveur, solidaire, original, narcissique et aquatique. Mathilde fut enchantée par la surprise et tous ses doutes de la nuit dernière s’envolèrent !


Immédiatement, Mathilde aura alors pu ouvrir une enveloppe. Elle a choisi comme première le Dragon narcissique, dont la mission était de faire un selfie avec un des dragons du parc.


Mais avant de s’attaquer aux missions et attractions du parc, nous sommes allés dans les toilettes nous rafraîchir après la nuit passée dans les bois. Puis nous avons été nous acheter avec difficulté un petit déjeuner : bien que le parc soit ouvert dès 9h, les commerces de l’avenue d’Alt Berlin n’ouvrent quant à eux que vers 9h45-10h. Du coup, il nous aura fallu poireauter un bon moment avant de pouvoir s’acheter une petite viennoiserie. En attendant, les filles sont allées se maquiller gratuitement aux stands de maquillage sur la Kaiserplatz. Pendant ce temps, je me suis discrètement éclipsé et me suis rendu au point info du parc près de Maus-au-Chocolat où j’ai été déposer l’enveloppe finale du jeu surprise de Mathilde après concertation avec l’un des employés du parc.

Instant breakfast pour bien commencer...

... et Liesbeth prête à avoir le swag !


Une fois les filles maquillées, nous sommes alors dirigés vers notre premier crédit de la journée, alors en tests : le fameux Taron !


Après un rapide calcul, nous avions prévu ce crédit come 100ème pour Liesbeth. Mais nous nous étions trompés dans nos comptes et au final, le bien décevant Schwur des Kärnan fut son réel 100ème crédit ! Bon, après ça ne reste que des chiffres donc soit…


Une petite file s’était déjà amassée devant l’entrée de la zone Klugheim. A 10h, ouverture des portes et la foule s’est ruée dans la file de Taron. L’attente est directement passée à 30 minutes et c’est ce que nous avons approximativement attendus. Souvenirs de la file d’attente de 120 minutes que je m’étais farcie l’an passé pour un tour de Taron. 30 minutes c’est tout de suite mieux !

Premier crédit du jour !


Taron, je n’avais pas accroché, contrairement à la majorité des park fans. Je le trouvais un peu mou, surcoté et peu surprenant. Mais j’avais énormément d’attentes avant de monter sur l’engin. Ici, l’excitation est moindre ; peut-être apprécierai-je plus la bête cette fois-ci. Néanmoins, je ne peux m’empêcher de décrire la réputation de l’attraction aux filles qui elles sont surexcitées. Serait-ce le meilleur crédit du séjour ?

Surprise ou déception ?


Bon, pour une fois je ne vais pas rentrer dans les détails, Taron tout le monde connaît. Parlons plutôt de nos ressentis. Et nous sommes tous tombés sur un consensus : Taron est…. Décevant ! Premier launch mou du genou, beaucoup trop de virages dans la première partie, relevée par un moment d’airtime unique. Puis vient le second launch : ça fait du bruit, ça dépote un peu plus mais niveau guillis dans le ventre c’est pas ça… On a tous trouvé ce launch moins puissant que celui de Fluch Von Novgorod testé la veille… La section en hauteur est sympathique, mais sinon rien d’extra à relever. Peu d’airtimes, trop de virages, voilà, Taron c’est pas notre coup de cœur. On est certes une minorité face aux avis des autres, mais étonnamment nous étions tous d’accord sur la déception de l’engin. Je l’avais même préféré l’an passé. Peut-être est-il mou du genou car c’est le matin, l’un des premiers tours et qu’il fait froid dehors ? Nous verrons cela plus tard… Par contre, tout le monde est enchanté par les décors de la zone : c’est très réussi (quoiqu’un peu trop bétonné). Au passage, Mathilde croisera un dragon et obtiendra son selfie : et une mission accomplie !

Mission 1 validée !


Juste à côté se trouve le crédit qui ne m’était pas encore coché à Phantasialand : le petit Raik, junior Boomerang entrecroisé avec Taron. L’an passé, c’étaient 50 minutes annoncées pour ce kiddie. Oui mais non. Du coup, cette fois-ci l’étape est obligatoire, avec seulement 10 minutes d’attente.


Raik est bien intégré et se distingue à peine de Taron. Le lift se fait dans la structure de River Quest, auparavant très moche mais joliment rethématisée (comme le reste du Raft Ride d’ailleurs que nous n’avons pas testé lors de cette visite mais que j’ai refait deux semaines plus tard).


Bon, Raik ça donne quoi ? Un chouette junior coaster, procurant de petites doses de sensations et bien intégré. Parfait pour les enfants, justifié avec 10 minutes d’attente mais pas avec 50 ! +1 et on passe à la suite…

Regardez bien, un bout de Raik se cache sur cette photo !


30 minutes se sont déjà écoulées et Mathilde a eu le droit d’ouvrir une seconde enveloppe. Elle aura alors choisi le dragon Altruiste, et a dès lors reçu pour mission d’aider un boulanger à éliminer 100 000 souris de sa boulangerie. Vous l’avez compris, nous sommes donc partis vers Maus-au-Chocolat !

Allons dégommer de la Maus !


Pour Maus-au-Chocolat, nous n’avons attendus que 5 minutes. Ah Maus-au-Chocolat, mon dark ride préféré à égalité avec Toy Story Mania ! Au contraire des filles, et particulièrement de Liévine, qui n’aime pas du tout cette attraction. Même Toy Story Mania elle n’avait pas accroché. Manque de goût plus qu’évident !


Toujours aussi fun et bien réalisé que ce dark ride interactif Alterface. Mathilde, peu douée à la gâchette (enfin, à la poche à douille), aura tout de même réussi à surpasser le score requis pour valider sa mission. Bravo à elle ! Et honte à moi d’avoir perdu face à Liévine justement ! Elle a beau détester, elle est sacrément forte !

Le dark ride préféré de Liévine ! Hem hem…


Mathilde a alors ouvert sa troisième enveloppe : le dragon aquatique. Mission ici ? Être la plus trempée parmi tout notre groupe ! Mais comment y parvenir ? Une attraction aquatique peut-être ?

Nouvelle enveloppe surprise pour Mathilde


Après Maus-au-Chocolat, nous sommes donc allés dans la zone Mexico afin de tester une autre de mes attractions préférées de Phantasialand, à savoir le flume Chiapas. Lors de notre précédente visite en 2013, l’attraction était construite, mais fermée. Pour rappel, Chiapas n’a ouvert qu’après un an de retard pour problèmes techniques et nous en avions fait les frais. Mais cette fois-ci, nous allions pouvoir nous rattraper !


Après avoir traversés la file déserte (contre 120 minutes l’an passé également, quelle différence !), nous avons tous embarqué dans une seule bûche. Je m’étais installé au premier rang. La lap bar baissée, c’est parti pour l’un de mes Flume préférés (Seul Splash Mountain peut rivaliser !). Chute en marche avant, passage enjoué dans le temple discothèque, chute en marche arrière, suite de lifts pour mener à la sérénissime drop finale ! Encore mieux au premier rang !

Ça va faire splash !


Mouillés mais pas trop, nous sommes sortis de là enchantés. Petit check vers Mathilde. Est-elle la plus mouillée de tous ? Eh bien oui, plus que moi malgré ma place au premier rang. Encore une mission de validée !


Un petit Talocan pour la forme ? Certains sont rebutés devant l’imposant Top Spin Floorless mais c’est plus impressionnant extérieurement qu’une fois dedans. Clairement le plus beau de tous les Top Spins avec un programme bien top ! Un classique de Phantasialand que nous apprécions tous à sa juste valeur (mais avec modération quand même !).


Après Talocan, Mathilde aura pu ouvrir une autre de ses enveloppes : nouvelle mission choisie, celle du Dragon Rêveur, qui consiste à s’envoyer 4 fois en l’air, les pieds nus dans le vent. Mathilde l’aura compris après un petit coup de pouce de ses camarades : il va falloir faire Black Mamba pieds nus !

Va-t-elle oser affronter le serpent noir pieds nus ?


Black Mamba trône fièrement dans la zone Deep in Africa qui lui est quasiment entièrement dédiée. En cette journée bien calme, la file était quasiment déserte. C’est en last row que nous nous sommes installés, Mathilde prenant bien soin d’ôter ses chaussures et chaussettes, accompagnées des autres filles qui avaient envie de tenter l’attraction pieds nus.


L’attraction, malgré ses 11 ans, est toujours aussi smooth et procure son lot de sensations, entre zero-g-roll et g positifs dans les spirales de fin. Un gros coup de cœur pour tout le monde, qui ne se souvenait pas que l’Inverted B&M est si bon !

L’un des favoris du groupe !


Nouvelle mission validée pour Mathilde ! Et une nouvelle enveloppe qui tombera à point nommé : le dragon Gourmet, qui invite Mathilde à se délecter de mets exotiques. Alors, chinois ? Africain ? Mexicain ? Allemand ? Après avoir arpenté le parc et longtemps hésité, nous nous sommes décidés pour un repas africain, et notamment pour le fameux Jambalaya de la zone Deep in Africa. Pas très cher et très bon ! A cet instant de la journée, la météo était fort morose et une petite pluie s’est même mise à tomber. Mais qu’importe, nous avons gardé le moral en mangeant à l’abri (même si quand même en extérieur). C’est peut-être un point négatif de Phantasialand : pas assez de points de restauration indoor. Mais ce n’est rien face à la quasi impossibilité de payer par carte dans les points de vente du parc. En 2017 (2018 maintenant), c’est quand même dingue de ne pas pouvoir payer par carte bancaire dans 90% des points de vente !

Le Jambalaya de Phantasialand, à tester au moins une fois !


Après s’être restaurés, Mathilde a encore eu droit à une enveloppe (30 minutes ça passe vite l’air de rien !). Elle a choisi le Dragon Original, dont la mission consiste à se transformer en zèbre, via le stand de maquillage bien évidemment (et clin d’œil à notre visite de 2013 où Mathilde avait justement été maquillée en zèbre). Mais vu la tartine de peinture rose déjà appliquée sur son visage, la mission n’a malheureusement pas pu être accomplie…

Oui mais non, mission loupée !


Qu’importe, la journée continue et Mathilde a déjà réussi 5 missions sur 6 requises ! La prochaine sera la bonne !


En attendant, nous sommes allés faire une attraction de petite envergure que l’on apprécie tous beaucoup : l’Hôtel Tartuff ! Cette Fun House située dans la zone Alt Berlin est très réussie. Petit moment de rigolade avec les divers personnages de la zone, et pas mal de photos tirées dans cet hôtel bien loufoque !

Nathalie s’est fait un nouveau « copain » !

Das verrücke Hotel !


Après Tartuff, les filles sont d’humeur à faire un tour de Wellenflug, les chaises volantes du parc. Je les prendrai en photo pendant ce tour, n’ayant pas trop envie de faire un tour de chaises volantes ce jour-là.

Visiblement, il n’y avait que Mathilde qui voulait faire un tour de chaises…


Nous sommes ensuite passés devant le chantier de la nouvelle attraction en construction, le fameux flying coaster dont un bout des rails était visible d’une bonne partie du parc. En route vers Wuze Tow, Mathilde a ouvert une autre de ses enveloppes : le dragon festif, qui lui demande de retrouver la boule disco Maya. Aucune idée de ce qu’était cette boule disco Maya pour Mathilde, alors que nous étions déjà passés devant à bord de l’attraction Chiapas. Tant pis pour elle, elle n’avait qu’à mieux observer et réfléchir !

Petit crochet par Wuze Town…


Entretemps, nous sommes allés refaire un tour de Winja’s, avec quand même un peu d’attente, plus d’attente même que lors de la Fantasy Pride ! D’ailleurs, les infrastructures de la soirée étaient encore en place et nous nous sommes remémorés de bons souvenirs (enfin, ce qu’il nous restait de souvenirs de la soirée, du coup le néant pour Nathalie !).

Go Winja’s !


Ensuite, nous sommes allés faire un tour de Temple of The Night Hawk. Une attraction à l’intérêt très limité selon moi mais que les filles aiment bien. Mon aversion pour cette attraction sans intérêt m’a d’ailleurs valu une petite embrouille avec Liévine, mais ça aura été vite oublié.

Temple of the Niaaaaaaawght Haaaaaaaawk… (jvais encore me faire taper par Liévine pour ça !)


En sortant du temple de l’ennui, Mathilde a choisi une nouvelle enveloppe, celle du dragon solidaire. La mission étant ici de hisser l’un de ses amis à plus de 3 mètres de haut avec la seule force de ses bras. Et c’est par hasard que nous sommes passés devant l’attraction Wirtl ‘s Taubenturm, la tour Heege. Mathilde aura alors choisi l’un des filles (j’ai oublié laquelle, la moins grosse je présume !) afin de la hisser au sommet. Mission réussie pour Mathilde, qui cumule l’ensemble des points qui lui permettront à 16h tapantes d’aller chercher son cadeau.


Mais en attendant, il reste encore du temps devant nous. Mathilde a le droit de consulter les dernières enveloppes et d’effectuer les missions restantes pour le plaisir. Il restait encore le dragon voyageur, l’invitant à faire une prière spirituelle devant la statue géante de Bouddha, et le dragon artistique, la défiant de faire danser ses camarades à l’aide d’instruments de musiques.


Enjaillée à l’idée de faire sa petite prière spirituelle, Mathilde se sera mise en quête de la statue de Bouddha, qui se trouve à côté de l’entrée de Geister Rikscha, le dark ride hanté de la zone China.

Ouvrons nos chakras et créditons zen !


Juste en face, nous avons acheté un goûter fait de brochettes de fruits enrobées de chocolat, et nous avons alors enchaîné avec un tour de Colorado Adventure en last row, et sans attente. Toujours le Mine Train Vekoma le plus sensationnel ! Une bonne dose de fun pour tout le groupe.

Guten Appetit!

The Michael Jackson Thrill Ride, please!


16h a ensuite retenti. Mathilde s’est empressée de se rendre au point info du parc, juste à côté de Maus-au-Chocolat qui était le numéro qu’elle avait obtenu en additionnant ses points collectés. D’abord, elle s’est adressée tant bien que mal en anglais (n’étant pas la plus polyglotte de notre groupe, c’était en soi une mission supplémentaire pour elle) à un employé qui n’avait pas l’air de comprendre ce qu’elle venait demander. Puis, son collègue, à qui j’avais remis l’enveloppe finale le matin-même, s’est retourné, a compris et a pris le relais de son collègue. Il lui a demandé si elle avait passé une bonne journée à Phantasialand, lui a souhaité un très joyeux anniversaire et lui a remis son enveloppe qu’elle s’est empressée d’ouvrir. L’enveloppe contenait en réalité un bon cadeau pour recevoir son cadeau le soir-même à Louvain-la-Neuve quand nous serions de retour. Nous n’allions pas nous encombrer de son cadeau pendant tout le séjour quand même ! Déjà que nous avions un cadeau pour Liesbeth caché dans mon sac à dos…


Plusieurs fois au cours de la journée, Mathilde avait failli faire capoter le jeu, voulant aller au point info demander si elle avait droit à quelque chose puisque c’était son anniversaire. On avait eu alors grande peine à la dissuader de s’y rendre. Mais l’objectif a été atteint et Mathilde a réussi à récupérer son bon cadeau ! Le jeu lui a en tout cas beaucoup plus et elle était enchantée ! Elle qui s’attendait à ne rien recevoir aujourd’hui…


Ces missions derrière nous, nous avons pu continuer tranquillement à rider nos attractions préférées. Nous avons volontairement fait l’impasse sur River Quest en raison de la météo maussade, mais nous n’avions pas encore ridé Mystery Castle, l’une de nos attractions préférées du parc.


Ce fut le challenge du jour pour Nathalie, qui a affronté la tour alors qu’elle n’aime pas les tours de chute, mais aussi pour toutes les autres froussardes qui devaient traverser cette file d’attente et ses acteurs surprise !

Attendez de rentrer dans la file indoor, niark niark !


Nous avons eu droit au mode long (entrecoupé d’un retour en station, enfin au sol). Que du plaisir ! Nathalie sera ressortie enchantée de l’attraction et aura même enchaîné d’autres tours plus tard dans la journée !


Nous sommes ensuite repartis faire un tour de Taron, afin de nous faire une nouvelle idée de l’engin. Pas de file et la first row pour nous cette fois-ci. Alors c’est déjà mieux, mais c’est toujours pas l’attraction de génie décriée par tous. Pour moi, Helix est bien supérieur à Taron. Enfin, question de goûts au final…

Toujours pas de cri au génie, mais ça passe quand même bien !


Nous avons ensuite encore fait un tour de Black Mamba, Chiapas pour terminer avec un enchaînement de tours de Mystery Castle, avec Nathalie ! Puis, petit arrêt pizza pour les filles pendant que j’enchaînais encore un tour de Mystery Castle, avant de se retrouver et de retourner à la voiture pour un dernier trajet retour vers Louvain-la-Neuve.


A notre retour, nous avons encore célébré ensemble l’anniversaire de Mathilde avec d’autres amis qui nous ont alors rejoint, et Mathilde a pu recevoir son cadeau, un livre de méditation au quotidien qu’elle aura grandement apprécié !


Notre journée à Phantasialand a très bien clos le Trip. L’un de nos parcs préférés, avec très peu d’attente et des attractions au top ! Petite note négative vis-à-vis de la météo mais ça aura été une constante pendant tout le trip. Petit classement final de cette journée à Phantasialand :


Meilleure attraction : Maus-au-Chocolat pour moi, Black Mamba pour les filles

Pire attraction : Temple of the Night Hawk pour moi, aucune pour les filles

Plus grosse surprise : Chiapas

Plus grosse déception : Taron

Meilleure zone à thème : Mexico

À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc