• Anthony Dernicourt

Busch Gardens Tampa (5/14)

#floride2015 #buschgardenstampa #themepark #flaconsfury #sheikra #montu #kumba

Floride 2015 : Deux semaines au Sunchine State

Avec Liévine - [Ce chapitre est dédié à la visite d'un parc à thème]


Après Sea World, on attaque un parc dont j'attendais énormément, à savoir Busch Gardens Tampa. Je m'excuse d'avance pour les photos dans ce chapitre, Busch Gardens imposant le système de casiers payants et ayant envie de profiter à 100% de notre journée, on n'aura pas eu beaucoup d'occasion de faire des photos alors je ferai avec ce que j'ai sous la main.


Pour rejoindre Busch Gardens encore une fois nous aurons pris les navettes mises à disposition pour les résidents des hôtels d'Universal (encore une fois loger on-site est vraiment le bon plan, surtout si on n'a pas de voiture, ce qui était notre cas). Un peu plus d'une heure en trajet dans un autocar et nous arrivons un peu avant 10h à Busch Gardens Tampa, juste avant l'ouverture du parc.

Entrée de Busch Gardens Tampa


Et c'est sur un air d'hymne national que nous pénétrons dans le parc, en traversant d'abord la sympathique zone d'entrée. Première attraction convoitée, Cheetah Hunt, le launch coaster Intamin du parc ouvert il y a quelques années. J'avais suivi à l'époque la construction de l'attraction et j'étais impatient de la tester.


Zéro minutes d'attente, on s'engage dans la file. Celle-ci prend place dans un grand bâtiment légèrement thématisé mais l'ensemble n'est pas magnifique non plus. Là c'est vide donc peu importe, mais si il y avait eu du monde, ça n'aurait pas été l'attente la plus agréable du séjour, on est loin d'Harry Potter...


Certes, on arrive à la gare où pour une fois on peut choisir sa place (ça sera le seul parc qu'on aura visité où il n'y aura aucun opérateur pour nous placer). Direction le premier rang pour notre premier tour. L'attraction début par une sortie en gare avec un petit launch, on effectue ensuite quelques virages et là vient le deuxième launch plus costaud qui nous propulse vers la figure emblématique de l'attraction, une sorte de 8 en hauteur. Le launch n'est pas très puissant non plus mais passe bien.

Figure suivant le deuxième launch


Cette figure en hauteur n'apporte pas grand chose. Après on a droit à une drop sympathique puis un passage en tunnel qui débouche sur un changement de direction pas très puissant malheureusement. Après, second tunnel, virage et la seule inversion du parcours qui apporte de la variété au layout. S'en suivent des middle brakes. On repart assez rapidement à la surface de l'eau et on aborde le meilleur passage du parcours, une succession de virages très amusante et dynamique. Enfin, dernier launch qui donne sur un Camelback où là on trouve de l'airtime, puis quelques larges virages qui nous ramènent vers la gare d'embarquement.


Bilan sur Cheetah Hunt ? Eh bien j'ai bien apprécié ! L'attraction est très confortable, ne vibre quasiment pas et les harnais ne nous ont pas du tout gênés. Les éléments sont variés, le parcours est bien intégré (excepté quelques passages trop bétonnés), les launch sont certes peu puissants mais donnent une bonne cadence au parcours, bref, une très bonne attraction familiale +. On effectuera encore un tour directement après et encore un autre un peu plus tard dans la journée.

L'un des passages de Cheetah Hunt


Pas loin de Cheetah Hunt se trouve Montu. J'avais lu énormément d'avis positifs sur cet inverted coaster B&M à la théma égyptienne. A nouveau, aucune attente, on embarque directement en last row. Je ne vais pas décrire le layout en détails car il m'a peu marqué et l'attraction fut pour le coup une belle déception. Peut-être était-ce parce que l'attraction était à froid, mais je ne l'ai pas trouvée très intense. Les éléments s'enchaînent et se ressemblent, rien d'innovant n'est offert et niveau sensations eh bien c'était très faible. Point positif, une chouette intégration mais pour le coup, à titre comparatif, je préfère Oziris à Montu qui est plus varié dans les sensations proposées (alternance de G positifs et négatifs).

Montu vu de loin


Après cela, on s'aventurera dans une partie plus animalière du parc, une zone longeant Cheetah Hunt où sont présentés divers animaux de la savane dans des enclos bien reconstitués. On ne traînera pas très longtemps dans la zone et on s'arrêtera à un point snack manger des frites car nous avions terriblement faim. On se prendra une petite portion à deux, on continue à essayer de serrer le budget. Après cette pause snack (on mangera quand même un vrai repas plus tard dans la journée) on se dirigera vers la nouvelle zone Pantopia qui accueille le terrible Falcon's Fury. Depuis le début de la journée, cette tour de chute libre me fait de l'oeil. Mais ma pote, elle, l'appréhende fortement (déjà à Port Aventura elle avait été hésitante sur Huracan Condor). Avant de tester le nouveau mastodonte du parc, on ira faire un tour de Scorpion, le vieux looper Schwarzkopf du parc.


De nouveau aucune attente. Je n'ai pas de photo de l'attraction mais c'est un chouette looper, apprécié des enfants notamment qui testaient probablement là leurs premières inversions. Malgré l'âge de l'engin, confort irréprochable avec les petites lap bars des coasters Schwarzkopf.


Allez, maintenant il est grand temps de tester Falcon's Fury ! Liévine se désiste et me laisse m'engager seul dans la file d'attente vide. Au dernier moment, elle me rejoint quand même et on embarque dans les sièges particuliers de cette tour de chute libre Intamin. En effet, les sièges de cette attraction sont des sièges tilt, ils pivotent une fois en haut de la tour pour nous mettre en position couchée, face au sol. L'ascension s'effectue, ma pote est stressée. Pour ma part tout va bien. En haut s'effectue alors l'impressionnant basculement. Et là c'est juste merveilleux ! Avoir le sol face à soi, avec rien d'autre en dessous de nous, à 100 mètres de haut. Puis vient la chute, où l'on se rapproche de plus en plus du sol, on plonge vers celui-ci avant de finalement se redresser en douceur. Bilan ? La meilleure tour de chute libre expérimentée ! Un coup de génie ! La chute est impressionnante, sensationnelle et le tout est très confortable. Et même si avec une structure imposante et des bruits d'usine à gaz cette tour en impose, il faut absolument ne pas la louper ! Liévine a elle aussi adoré et n'a pas regretté de l'avoir faite.

Falcon's Fury


Un petit mot sur la zone Pantopia qui est très réussie. La zone est colorée avec des couleurs vives, tout est neuf, les bâtiments sont bien réalisés, il y a de la vie, bref, pour ma part la plus belle zone du parc avec au centre l'une des meilleures attractions de Floride ! On testera également la Wild Mouse du parc, située en fond de zone, Sand Serpent, toujours avec zéro minutes d'attente. A nouveau je n'ai ici pas de photos. On quitte alors la zone laissant Falcon's Fury derrière nous, mais nous y reviendrons plus tard...


Nous continuons notre exploration du parc pour arriver près de Kumba, le looper B&M du parc. L'attraction est au fond du parc dans la zone Congo. Beaucoup de végétations autour de nous pour encore une fois un très chouette cadre, et un coaster bien intégré (même si 75% du layout n'est pas directement visible depuis la zone). Là, un seul train de sortie, et donc 20 bonnes minutes d'attente. C'est très lent et la file n'est pas des plus agréables. On embarque ensuite en last row. A nouveau, je n'ai pas de souvenirs précis du parcours, j'ai bien apprécié mais j'ai trouvé l'attraction un soupçon violente et dans la même veine, je préfère quand même Hulk et Kraken. Mais ça reste une bonne machine, il faut l'avouer.

Kumba au loin


Après Kumba, on aperçoit la première attraction aquatique du parc, un raft ride. Mais vu la température extérieure (une dizaine de degrés), ça sera pour plus tard dans la journée. On continue notre progression dans le parc, en passant devant la zone Jungala qui ne propose aucune grosse attraction et on arrive devant le très attendu Sheikra...

Sheikra entre les arbres


15 minutes d'attente sont annoncées et on s'engage dans la file. Depuis le début de la journée, avec Falcon's Fury, c'est l'attraction que j'attends le plus. Je n'ai testé qu'une autre Dive Machine, Oblivion à Alton Towers et c'est l'un de mes coasters préférés. Pour le coup, là j'avais face à moi un Oblivion version XXL. C'est donc très impatient que j'attends les 15 petites minutes d'attente. Ici, trains de 3 rangées, pour notre premier tour on ira en first row. J'expliquerai le parcours en détails plus loin car de ce que je retiens de mon premier tour, c'est une légère déception. Premier problème : la drop principale qui à l'opposé d'Oblivion ne finit pas dans un trou (et c'est là le point fort d'Oblivion à mes yeux). De deux, peut-être un coaster encore un peu mou en cette fraîche matinée. Enfin, peut-être trop d'attente d'une façon générale. Mais ce n'est compter sur un second tour...

Mou le Sheikra ?


Qu'à cela ne tienne, on décide de se dépêcher pour poursuivre notre visite des grosses machines afin de vite récupérer nos sacs laissés dès le début de la journée dans un casier près de Cheetah Hunt. On testera donc feu Gwazi, fermé trois jours après notre visite. Pour le coup on a eu de la chance de pouvoir faire ce crédit... ou pas vu la médiocrité de ce wooden coaster qui à la base est dueling mais qui n'a depuis quelques années plus qu'une seule piste en activité. C'est inconfortable à souhait et dans chaque creux de drop notre dos en prend un sacré coup. Une horreur à raser ou retracker au plus vite !

La seule image du pathétique Gwazi qu'on aura prise


La boucle est désormais bouclée, nous revoilà devant Cheetah Hunt, passant avant dans la zone pour enfants sur Sesame Street et à travers une autre zone constituée de jolis jardins où des oiseaux sont observables. Petit tour de Cheetah Hunt en last row vite fait, toujours sans file d'attente. Ensuite, on se rend compte qu'on commence à avoir faim, il est plus de 14h, donc nous décidons de récupérer notre sacs. Nous mangerons au restaurant situé en face de Cheetah Hunt où la terrasse donne sur une plaine où des animaux de la savane déambulent librement. C'est très chouette de manger là, avec toutefois le bémol de premièrement la carte du restaurant (pour nous ça sera pizza frites...) et secondement la couleur blanche du mobilier de la terrasse avec d'horribles reflets du soleil sur les tables et chaises, rendant le repas désagréable tellement nous sommes éblouis.


Après cette pause midi, nous continueront notre visite en flânant dans les chouettes allées du parc, en observant les nombreux animaux présentés et en testant les attractions plus calmes du parc. On testera notamment le junior coaster de la zone Sesame Street (pour le +1) et on s'amusera dans les structures pour enfants qui traînent dans ladite zone.

Les structures de jeu de la zone Sesame Street


Mais on ne perdra quand même pas trop de temps, le parc ferme à 18h mais notre navette nous attend déjà à 17h40. On fera donc le tour du parc par le train qui traverse la plaine aux animaux du côté de Cheetah Hunt. Très chouette d'observer les animaux. Une visite de l'espace animalier en jeep est également proposé, avec la possibilité de nourrir les girafes, mais le tout était payant (quasiment 30 dollars de mémoire), donc nous passerons notre tour, se contentant du train.

Animaux observés depuis le train


On s'active, la journée touche déjà petit à petit à sa fin et nous avons encore beaucoup à faire. On passera donc ensuite aux attractions aquatiques. D'abord le raft ride du parc, bien intégré avec beaucoup de végétation et humide comme il le faut sans être très marquant non plus. Juste avant, on aura replacé nos sacs dans un casier payant. Ensuite on enchaînera avec le Flume qui ne m'a pas marqué non plus, dans la zone Stanleyville qui contient également Sheikra.


Sheikra justement, revenons-en. Second tour pour nous avec 5 minutes d'attente au dernier rang cette fois-ci. Et comme dit précédemment, ce fut une très bonne surprise. L'attraction semblait plus chaude, on aura mieux apprécié les drops au dernier rang, bref, bien meilleur qu'avant.


Plus en détails, le parcours commence par un demi-tour tout en douceur pour atteindre le lift. On monte assez rapidement pour effectuer un quart de tour et arriver à la première drop. Le train se fige et plonge dans cette très bonne drop bien sensationnelle comme il le faut. Directement après suit l'inversion du parcours qui procure un moment total d'apesanteur pendant 2 à 3 secondes, on a vraiment le temps de l'apprécier et cet instant est jouissif. L'une des meilleurs inversions de coaster que j'ai pu tester. Juste après, virage bien intense qui contraste avec la légèreté de l'inversion, et on arrive sur les middle brakes. S'en suit la seconde drop, plus petite mais toute aussi efficace que la première, dans une structure décorée, puis demi-tour qui manque légèrement de punch avant de passer dans le splash. Puis remontée avec un très léger airtime, suivi d'un virage où les G positifs sont présents avant de revenir en gare.

Sheikra dans sa splendeur


En conclusion, Sheikra est un coup de génie, associant les bons éléments au bon moment. Cette Dive Machine hors norme est pour moi un must et mon attraction préférée en Floride. On va à ce moment enchaîner les tours, ce qui fera qu'on amputera sur le temps qu'on avait prévu pour tester la dernière attraction aquatique du parc à savoir Tidal Wave.


Toutefois, on désire quand même encore pouvoir refaire un tour de Falcon's Fury et Montu (pour se refaire une idée plus objective avec une attraction au chaud). Il nous restait alors 40 minutes devant nous, timing assez serré vue l'étendue du parc. On se dépêchera donc de rejoindre la zone Pantopia pour découvrir un Falcon's Fury en panne. La nacelle est coincée à une hauteur de 10 mètres avec des passagers à bord. Pas de chance donc, et finalement, on se rabattra sur Scorpion, espérant qu'entre-temps le problème soit résolu. Et la stratégie a été bonne puisque la tour de chute libre rouvrira ses portes quelques minutes plus tard. Dernier tour de Falcon's Fury pour nous, et le temps a bien défilé. Là il nous reste Montu à tester mais pour le coup, nous décidons tous deux d'un commun accord de plutôt aller s'enchaîner un ou deux Sheikra qu'on apprécie énormément, plutôt que de gâcher nos 15 dernières minutes dans cet extraordinaire parc sur un coaster qui ne nous a pas vraiment tapé dans l'oeil.

Un dernier tour de Sheikra ?


On effectuera un sprint pour rejoindre Sheikra et encore y faire trois tours, pour enfin encore sprinter et rejoindre notre navette dans laquelle nous serons les derniers à arriver...


Notre journée à Busch Gardens aura été bien trop courte, là où celle à Sea World était peut-être un peu trop vide. Nous avons adoré ce parc d'attractions et sa fabuleuse collection d'attractions. Le cadre est également très agréable, naturel avec de nombreuses zones et animaux. Ce fut une excellente découverte avec de très belles surprises mais aussi de petites déceptions. Selon moi la plus grosse erreur en faisant un trip en Floride serait de faire l'impasse sur ce parc situé à Tampa et non Orlando. Il est certes différent des parcs de dimension gargantuesque comme Universal ou Disney mais il vaut vraiment le détour. Nous n'aurons pas su tout faire à fond en une journée alors que le parc était désert. Si nous avions eu un jour de plus à combler, nous serions d'emblée retournés à Busch Gardens Tampa !


Meilleure attraction de la journée : Sheikra

Meilleure zone à thème : Pantopia

Déception du jour : Montu

Surprise du jour : Falcon's Fury

Spectacle marquant : Aucun

À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc