• Anthony Dernicourt

Niagara Falls (4/12)

Mis à jour : mai 13

#ameriquedunord2016 #canada #niagara #niagarafalls #canadaday #waterfalls

Amérique du Nord 2016 : De Montréal à The Big Apple

Avec Liesbeth & Mathilde

A la fin de notre journée à la Ronde, nous avons donc refait un crochet vers l’appartement de Mathilde, récupéré nos valises et nous sommes repartis pour une gare des bus (pas la principale de Montréal) afin de rejoindre Toronto. Nous avions failli commettre l'erreur de nous rendre automatiquement à la gare de bus principale de la ville mais dans le doute, nous avons quand même vérifié nos tickets Megabus. Et effectivement, le point de départ n'était pas la gare principale mais une autre de plus petite envergure.


A cause de cela, nous avions pris du retard et sommes arrivés quelques minutes à l'avance à la gare de bus. Nous avons eu énormément de mal à nous repérer et avons du demander notre chemin à des locaux qui nous ont gentiment indiqué la bonne direction. Une fois arrivés, nous avons dircetement embarqué dans le bus qui démarra cinq minutes après.


Le trajet étant relativement long, nous avions décidé de réserver un trajet de nuit afin de ne pas gaspiller une journée (nous n'étions là que pour 12 jours) et d'économiser une nuit d'hôtel également. La nuit fut courte mais nous avons tout de même réussi à somnoler tant bien que mal.


Une fois arrivés à Toronto, au petit matin, nous avons pris un petit-déjeuner dans un Starbucks, premier du séjour. Nous avons pris le temps de nous y attarder car il était encore fort tôt. Nous nous sommes également rafraîchis dans les toilettes de l'enseigne. Puis, notre bus vers Niagara Falls nous attendait.


Il s'agissait à nouveau d'un Megabus, réservé à l'avance sur Internet pour un prix plus que démocratique, et qui reliait directement la gare de bus de Toronto à la ville de Niagara Falls. De la ville, il faudrait encore prendre un shuttle, un taxi ou marcher à pied pour rejoindre les chutes.


Il nous aura fallu une bonne heure et demi en bus pour contourner le lac Ontario et rejoindre la ville canadienne de Niagara Falls (la ville a son équivalente aux Etats-Unis, de l’autre côté de la frontière.


Nous avons découvert en arrivant à Niagara Falls que c’était la fête nationale canadienne, le 1er juillet. La fête nationale est communément appelée Canada Day. L’avenue principale de la ville regorgeait d’animations et stands de nourriture. Nous nous y sommes baladés et nous y avons acheté de quoi manger (maïs, pizza et pomme de terre frite sur brochette).


L'ambiance dans la ville était très agréable : beaucoup de monde, des animations de rue, des drapeaux canadiens qui volaient dans tous les sens, etc... Nous avons même reçu gratuitement un petit drapeau canadien !

Happy Canada Day !


Puis, nous avons commencé notre longue marche vers les célèbres chutes du Niagara, situées à quelques kilomètres de la ville. Des navettes et taxis proposaient de nous y conduire directement mais en gros radins nous irons jusque-là à pieds. Il nous aura fallu une petite demi-heure pour apercevoir l’une des premières chutes, les American Falls. La balade à pieds vaut le coup car nous avions une superbe vue sur le canal entre le lac Erie et le lac Ontario. L’eau avait une très belle couleur et avait sublimement sculpté les roches environnantes. En progressant le long du canal, nous pouvions doucement apercevoir les premières chutes...

Aux abords des American Falls et du Voile de la Mariée


C’est après avoir passé sous un gros pont reliant Niagara Falls CA à Niagara Falls US que nous prendrons les premiers clichés des American Falls. Juste à côté se trouve le Voile de la mariée, les plus petites chutes des trois chutes du Niagara.

Les deux chutes américaines


Des gouttelettes tombaient du ciel : il s’agissait de la bruine provoquée par les chutes. L’allée qui longe l’eau et qui mène aux chutes canadiennes (Le Fer à Cheval) était bondée de touristes. Nous nous sommes promenés encore une bonne demi-heure (tout en prenant des photos et en profitant du paysage) avant d’arriver au fameux Fer à Cheval.


Le Fer à Cheval, où les Canadian Falls, sont les plus impressionnantes et les plus emblématiques de par leur forme en… fer à cheval ! L’eau a une couleur magnifique et le débit est impressionnant. Les filles progressent bouche bée. Pour ma part, j’avais visité les chutes Iguaçu en Argentine et au Brésil en début d’année, j’étais donc moins impressionné par ce spectacle qui restait malgré tout magnifique, et assez différent des cascades sud-américaines.

Le Fer à Cheval


Derrière les chutes, nous avions observé les attractions du parc MarineLand, parc marin et d’attractions à proximité. Des bus passaient d’ailleurs fréquemment le long de l’avenue longeant les chutes en direction du parc. Par manque de temps, d’argent et aussi de motivation (le parc n’est pas des plus attirants), nous n’y ferons aucun arrêt…

Les chutes avec les tours de chute de MarineLand...


Après avoir bien profité du paysage magnifique des chutes, nous avons déambulé dans les boutiques souvenirs comme de bon gros touristes. Il y avait de chouettes boutiques proposant des produits typiquement canadiens, ainsi que d'autres dédiées à la culture amérindienne. Il y avait également non loin des chutes une sorte de grand centre de divertissements avec hôtels et casinos mais nous ne nous y sommes pas aventurés, cela ne nous intéressait pas vraiment...

Alerte cliché gros touriste !


Ensuite, nous avons tenté de capter un réseau Wifi (pas de 4G à l'époque) car la Belgique jouait alors son match de football en quart de finale de l’Euro 2016 contre le Pays de Galles et nous désirions connaitre le score. Néanmoins, pas moyen d'en trouver, et bien évidemment aucun bar sportif ne rediffusait le match. Malgré notre support envers notre équipe nationale depuis les chutes, nous apprendrons un peu plus tard que notre équipe avait malheureusement perdu !

En mode touristes et supporters !


Les environs des chutes proposaient de nombreuses activités payantes afin de mieux découvrir et observer celles-ci, comme des tours en bateau au plus près du bas des cascades ou même des tours en hélicoptère pour survoler le Fer à Cheval. Sans oublier bon nombre de petites activités comme des tours en calèche pour se balader dans les environs boisés.

Envie d'une balade princière ?


Une bonne marche de trois quart d’heure pour rejoindre Niagara Falls (la ville) nous attendait ensuite. Le retour fut plus long que l’arrivée et c’est assez exténués que nous avons à nouveau déambulé dans l’avenue principale de Niagara Falls. Après un autre encas (glace pour les filles, maïs pour ma part), nous avons repris le bus pour retourner à Toronto où notre logement nous attendait.

Petite pause lors de cette loooongue marche retour


Pour trouver notre logement, ce fut alors la galère. D’abord, s’orienter dans la ville de Toronto fut compliqué. Pour prendre le métro, nous avons bien galéré à comprendre le système, à acheter nos tokens et à trouver la bonne ligne. Une fois descendus à la bonne rame de métro, nous nous sommes rendus compte qu’il nous fallait encore prendre le tram (qu’ils appellent « Streetcars » : on avait beau leur demander comment s’orienter avec le « Tramway », ils ne comprenaient pas de quoi on parlait…). Arrivés en tram, nous avons alors dû encore marcher 30 minutes, alors que la nuit tombait, dans un quartier résidentiel pour rejoindre notre appartement (un AirBNB) où notre hôte était absent : il nous avait laissé la clef attachée à une grille d’usine désaffectée ; pas très rassurant ! Après une petite crise de panique de Mathilde, Liesbeth et moi sommes partis à la recherche de cette clef que nous trouverons très facilement au final.


Nous prendrons enfin place dans notre appartement très cosy pour une courte nuit de sommeil avant la prochaine grosse étape : Canada’s Wonderland.


Le crochet vers les Niagara Falls a vraiment valu le coup. Nous avons tous trois passé une excellente journée et avons été émerveillés par ces impressionnants débits d'eau. Certes, l'endroit est très touristiques, mais le sepctacle en vaut vraiment la peine ! Par contre, une journée est amplement suffisante pour les Niagara Falls. Le tour se fait très vite, surtout si vous ne faites pas les activités payantes comme un tour en hélicoptère ou un tour de bateau en bas des chutes. Ces activités sont fort onéreuses, raison pour laquelle nous ne les avons pas faites.

À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc