• Anthony Dernicourt

Coombabah Lakelands (4/6)

#australie2019 #australia #goldcoast #coombabah #queensland #kangaroo #koala

Australie 2019 : Petit bond au Land Down Under

Avec Elisabeth

Alors que nous résidions encore à Surfers Paradise, Elisabeth et moi avons décidé un jour (le jour de mon anniversaire à vrai dire) de nous rendre dans une zone plus naturelle de la Gold Coast. Nous désirions pouvoir voir un peu plus de faune et flore locale, lassés des grattes-ciels de Surfers Paradise. Après avoir un peu consulté le net et demandé d'autres avis à des backpackers, nous avons décidé de passer la journée à Coombabah Lakelands, aux abords du lac Coombabah.


Pour nous y rendre, nous avons d'abord emprunté la ligne de trams qui longe toute la Gold Coast. Au bout de la ligne, nous avons alors emprunté un bus qui nous a déposés à l'un des accès vers le parc naturel de Coombabah Lakelands.


L'entrée était assez discrète. Nous n'étions pas vraiment certains d'être au bon endroit. Mais finalement, nous avons trouvé notre chemin. Au abords d'une route longeant le parc naturel, nous avons pu apercevoir un panneau qui nous indiquait que nous étions sur le bon chemin !

Le programme du jour !


Juste à ce moment-là, nous avons observé notre premier kangourou ! Celui-ci était en bord de route. En nous apercevant, il a pris peur et s'est enfui en effectuant des bonds. Nous étions tous les deux déjà ravis ! Elisabeth était eu Australie depuis deux mois et n'avait pas encore eu l'opportunité d'en croiser !


Plus loin en longeant la route, nous avons trouvé la véritable entrée du domaine, non sans s'être trompés de chemin. Dans un petit bosquet, nous nous sommes retrouvés face à une dinde sauvage qui ne nous inspirait pas du tout confiance...

Gare à la dinde (et je ne parle pas d'Elisabeth) !


Une fois réellement dans le parc naturel, nous avons consulté la carte de la zone afin de savoir vers où s'orienter. Il y avait plusieurs trails à parcourir à pied. Sans trop d'hésitations, nous avons opté pour le Kangaroo Trail, avec l'envie d'en apercevoir plus encore !

Le plan du parc naturel


Au début du trail, nous nous sommes arrêtés un instant aux abords d'un petit pont afin d'y prendre notre pique-nique. Un corbeau vorace nous observait et se rapprochait en faisant semblant de rien. Cet oiseau ne nous mettait pas trop à l'aise à vrai dire !


Une fois notre lunch englouti, nous avons repris notre randonnée et sommes arrivés dans une vaste plaine. Celle-ci était peuplée de kangourous semblant vivre en colonie. Une majorité d'eux étaient rassemblés sous un grand arbre à l'ombre. D'autres gambadaient dans la plaine.


Ce spectacle était fabuleux Les kangourous, en liberté totale, vaquaient à leurs occupations. Nous étions à ce moment-là les seules personnes présentes dans la plaine, le parc naturel étant très peu fréquenté par les touristes lors de notre visite. Nous nous sommes doucement approchés sans les effrayer ni les déranger. Nous les avons longuement observés. C'était vraiment un très chouette moment.

L'un des emblèmes du pays (oui, l'autre c'est l'émeu et ça on préférerait passer notre tour !)


Puis, nous avons décidé de nous aventurer un peu plus dans la plaine (nous étions d'abord restés près du grand arbre où ils étaient rassemblés). Toujours en évitant de trop s'approcher ou de faire trop de bruit, nous avons pu observer tous ces marsupiaux en train de courir en groupe, de se reposer ou encore de se chamailler entre eux. Il y avait de jeunes kangourous, des Joeys accompagnés de leur maman. Très beau à voir !


Après avoir passé quasiment trois-quart d'heure dans la vaste plaine à admirer les kangourous, nous avons entrepris de terminer le premier trail pour rejoindre ensuite le Koala trail. Nous avions peu d'espoirs d'en croiser, les koalas étant beaucoup plus rares et difficiles à observer. Nous scrutions tout de même chacun des arbres le long du trail.


Arrivés dans une nouvelle plaine, il y avait un petit groupe d'enfants qui semblaient occupés. Pas très loin d'eux, j'ai alors constaté qu'il y avait dans un arbre une grosse boule grise. Perplexe, j'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'un gros noeud dans l'arbre. Mais je voulais avoir le coeur net. Elisabeth me dit tout de suite qu'il ne s'agissait pas d'un koala. Mais en s'approchant, elle commença à douter comme moi. Puis, arrivés au pied de l'arbre, nous avons tous deux poussé des exclamations étouffées (afin de ne pas réveiller la créature qui se trouvait perchée dans l'arbre). Il s'agissait bel et bien d'un koala tranquillement endormi !


Nous étions enchantés d'avoir pu en observer un ! Nos comparses de l'auberge de jeunesse nous avaient dit ne jamais en avoir vu et qu'il fallait être très chanceux. Ce fut un merveilleux cadeau d'anniversaire que de pouvoir observer un koala en liberté !

La surprise d'anniversaire du jour !


Le groupe d'enfants proche de vous se joignit alors à nous. L'un d'eux entama la conversation avec nous en nous donnant quelques infos sur l'espèce des koalas. C'était très mignon, cet enfant et sa bande qui jouaient le rôle de guides touristiques.


Nous sommes vraiment restés un bon moment à admirer le koala assoupi. Ensuite, nous avons décidé de poursuivre le Koala trail.


Après cela, nous nous sommes engagés dans un sentier beaucoup plus sauvage, tracé en pointillés sur la carte que nous avions consultée. Ce petit sentier en pleine nature nous a permis de nous balader dans une végétation beaucoup plus luxuriante mais aussi infestée de moustiques ! Infesté est peut-être exagéré, mais nous avons eu affaire à quelques insectes nuisibles sur notre promenade !

Le sentier de la mort !


Une fois sortis de ce sentier sauvage après une bonne demi-heure de marche, nous sommes par hasard revenus dans la plaine des kangourous. Nous avons pu en observer de l'autre côté de la plaine. Une gros mâle semblait dominer tout un groupe. Nous avons évité de trop nous approcher de celui-ci !


Enfin, nous avons regagné à pied l'entrée du parc naturel et avons repris le chemin vers l'arrêt de bus qui nous permettrait de rentrer à Surfers Paradise (en prenant également le tram, comme pour l'aller).


Nous avons passé une bonne partie de la journée à Coombabah Lakelands. C'était vraiment une chouette étape où nous avons pu croiser les stars des marsupiaux ! L'entrée au domaine est gratuite et il y a de nombreux trails à emprunter. Ne vous attendez toutefois pas à un parc naturel exceptionnel non plus, la végétation est intéressante mais sans être extraordinaire non plus. Mais si vous êtes à la Gold Coast, un petit détour vaut le coup. Il y a aussi un lac qui donne son nom au domaine que nous n'avons pas été voir.


Une fois rentrés à Surfers Paradise, nous avons continué à célébrer mon anniversaire en allant boire un verre et en allant manger dans un restaurant de la ville. Le lendemain, j'achetai déjà mon billet retour pour rentrer en Belgique. Il ne me restait que 5 jours à passer en Australie. En apprenant cela, Gemma, qui pensait passer toute l'année avec moi, m'invita d'emblée à venir passer mes derniers jours sur le continent australien chez elle à Laceys Creek...

À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc