• Anthony Dernicourt

Brisbane (2/6)

Mis à jour : mai 11

#australie2019 #brisbane #brisbaneriver #queensland #cityhall #southbank

Australie 2019 : Petit bond au Land Down Under

Avec Elisabeth

Arrivé à l'aéroport de Brisbane, j'ai acheté un ticket pour une navette à un kiosque situé dans le terminal de l'aéroport. Après avoir reçu des instructions précises, j'ai rejoint l'arrêt des bus où j'ai patiemment attendu ma navette. Celle-ci est arrivée à l'heure et d'autres touristes et backpackers y ont pris place.


Le côté vraiment pratique de cette navette, c'est qu'elle déposait les différents passagers à l'endroit que chacun avait requis en achetant son ticket au kiosque de l'aéroport. Nous avons donc fait de nombreuses haltes dans une boucle optimisée. J'ai cependant été parmi les derniers passagers à arriver à destination, après environ 45 minutes de trajet. Il y a également possibilité de rejoindre le centre-ville en empruntant un train. Mais Elisabeth que j'allais rejoindre m'avait conseillé la navette, car notre auberge de jeunesse où nous résiderions pour les premiers jours étaient tout de même à un quart d'heure à pied et qu'avec mon sac à dos de voyage, il valait peut-être mieux éviter.


La navette m'a donc déposé devant l'auberge dans laquelle Elisabeth logeait et travaillait temporairement : le Summer House Hostel. Située dans une rue bordée par d'autres auberges, le Summer House est relativement proche à pied du centre-ville (comptez comme dit ci-dessus 15 minutes pour la gare et 25 pour le centre-ville à proprement parler). Non loin de là, un grand parc municipal (très joli), un supermarché, des bars et restaurants, un cinéma, etc...


Dès mon arrivée, Elisabeth m'a sauté dans les bras ! Après un très chouette moment de retrouvailles (on ne s'était pas vus depuis notre voyage ensemble en Thaïlande en début d'année), j'ai procédé à mon check-in et nous sommes tous les deux partis nous promener dans la ville.

Grand moment de retrouvailles de l'autre côté du globe


Nous nous sommes rendus à South Bank, l'un des quartiers de la ville qui bordent la Brisbane River (dont la ville tire en fait son nom). South Bank est bordé de nombreux restaurants et bars branchés, ainsi que d'une plage artificielle et une piscine en plein air publique, une grande roue, des musées, etc...


Nous y avons trouvé un chouette petit établissement (repéré par Elisabeth) où nous avons pris un Brunch. C'était un moment fort agréable où nous avons discuté un long moment.

Ensuite, Elisabeth a pris le temps de me faire découvrir South Bank. Nous nous sommes baladés le long de la Brisbane River sur un sentier aménagé. Aux abords de celui-ci se trouvait une reconstitution de forêt tropicale, une plaine de jeux pour enfants, ainsi qu'une reconstitution d'un temple bouddhiste.


Il y a également la possibilité d'emprunter gratuitement un Ferry et de faire un petit tour sur la Brisbane River. Elisabeth avait déjà effectué cela avant mon arrivée.


Nous avons pu de l'autre côté admirer le quartier des affaires de la ville, situé de l'autre côté du fleuve. De nombreux gratte-ciels dominent la ville. La vue est plutôt agréable.


Le lendemain, nous sommes revenus à South Bank pour également profiter de la plage artificielle dont le rendu est assez intéressant. La piscine intégrée simule un bord de mer, on est loin de la piscine brute communale. L'ensemble faisait plutôt penser à une grande piscine de resort. Pas mal de monde sur la plage artificielle et la piscine avec pas mal de locaux dans les parages. A vrai dire, Brisbane n'est pas la ville la plus touristique.


Mais avant d'aller passer l'après-midi à la plage de South Bank, j'avais passé mon avant-midi seul à arpenter le très joli parc municipal de Roma Street, le Roma Street Parkland. Ce parc public, situé le long de la Roma Street, à cinq minutes à pied de l'une des gares de la ville, est assez proche d'un jardin botanique (même si un autre jardin botanique se trouve également à Brisbane).


A Roma Street Parkland, il y a une végétation très luxuriante : forcément, beaucoup de végétation typique australienne, des reconstitutions de forêt tropicales, des jardins de fleurs, etc... Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Le très beau Roma Street Parkland


Le parc est assez récent et très bien aménagé : des plateformes permettent d'avoir de nombreux points de vue sur les jardins. Notons une imposante passerelle qui survole la section de la forêt tropicale.

Depuis l'une des passerelles


Autre lieu fort agréable, le jardin fleuri dont le sentier serpente entre de nombreux parterres de fleurs, est peuplé de nombreux iguanes en liberté qui se prélassent au soleil. Cela peut être un peu effrayant pour les petits enfants ou les personnes qui n'aiment pas trop les lézards, car ils sont partout dans cette zone et cela peut parfois surprendre. Mais pas de craintes à avoir, ces animaux sont inoffensifs.

Alerte gros lézard !


Enfin, notons également la présence d'un amphithéâtre, d'une plaine de jeux, d'un café et d'un kiosque d'informations qui propose chaque jours des visites guidées gratuites du parc !


Comme dit précédemment, lors de ce deuxième jour à Brisbane, après avoir visité le Roma Street Parkland, je me suis rendu à la plage de South Bank avec Elisabeth. Gemma, une amie australienne qui habite dans le Queensland, nous a rejoint pour la fin d'après-midi et a passé la soirée avec nous au Summer House. Nous avons été nous acheter des boissons alcoolisées au magasin dédié à la vente d'alcool (on ne trouve de l'alcool que dans ces magasins d'Etat, impossible d'en acheter en grande surface) et nous nous sommes joints au barbecue gratuit qui était mis en place par notre auberge de jeunesse.


Puis, avec Gemma nous sommes redescendus sur South Bank et avons été encore boire un verre avec Jackie, une amie à elle qui vit à Brisbane. Nous avons commandé des grosses cruches de bières et avons tous les trois passé une excellente soirée.


Le lendemain, j'ai eu droit à une visite guidée de la ville. Gemma m'a en effet fait découvrir de nombreux lieux touristiques. Nous avons commencé par la plus vieilles construction de la ville : les restes d'un moulin, qui n'a pas servi très longtemps de moulin. Rapidement, le bâtiment a été reconverti en point relais de radio avant de devenir au final une attraction touristique. Le moulin est situé en hauteur derrière le Roma Street Parkland et nous l'avions rejoint à pied.

A peine cent ans ce jeune vieux moulin !


Ensuite, nous sommes redescendus vers le centre-ville. Nous nous sommes alors retrouvés sur l'artère principale commerçante de la ville : Queen Street. Il s'agit d'une rue majoritairement piétonne et bordée d'enseignes diverses. C'est ici que vous trouverez également le plus grand nombre de boutiques souvenirs ainsi que le centre d'information touristique de la ville.

Là où la Reine va faire son shopping !


Dans cette rue, Gemma m'a fait découvrir les galeries couvertes qui comportent les magasins les plus luxueux de la ville (bijouteries, art, etc...). Nous sommes également allés dans le centre touristique prendre quelques folders. Au passage, Gemma m'a également expliqué que le bâtiment était à 'l'époque un cinéma et que son père y avait vu le tout premier Star Wars quand il était jeune. L'intérieur du centre est très joli, n'hésitez donc pas à faire un petit tour dedans.

Petits arrêts à Queen Street


Ensuite, nous avons continué à nous balader dans Queen Street avant de se diriger vers une ancienne église... afin de nous restaurer ! En effet, depuis plusieurs dizaines d'années, cette ancienne église est désormais devenue un restaurant familial de pancakes. Le cadre de ce restaurant est donc plus qu'original et la carte, bien évidemment dominée par les pancakes, est bien diversifiée. Nous y avons très bien mangé tous les deux.

Remercions le Seigneur pour ces bons pancakes !


Pour l'après-midi, nous avions pour objectif de visiter le City Hall de la ville. Celui-ci est situé sur une place à l'extrémité de Queen Street. L'imposant bâtiment se distingue facilement par sa tour centrale.

City Hall


Le City Hall offre plusieurs activités pour les touristes : une galerie d'art (dont l'accès est gratuit), des expositions temporaires (payantes), la visite de la tour ainsi que de l'auditorium principal.


Nous avons tous deux opté pour la visite de la tour. Celle-ci est gratuite mais nécessite de s'inscrire à un créneau horaire, la visite ne s'effectuant que par petits groupes d'une dizaine de personnes maximum.


En attendant, Gemma et moi sommes donc aller voir la petite galerie d'art qui était dédiée à l'art féminin.

Petite touche d'art féminin


Ensuite, nous sommes allés voir une exposition gratuite consacrée à l'histoire de la ville et de ses environs. L'exposition fut très intéressante et m'a permis de mieux comprendre l'histoire du pays-continent et du Queensland. L'exposition relate les grands événements historiques de la ville, de l'arrivée des premiers colons (Brisbane étant un territoire pas forcément occupé par les autochtones) aux grandes inondations de 2011 de la région que Gemma avait vécues et dont elle a pu me raconter de nombreuses anecdotes personnelles.


La dernière exposition était dédiée aux musiciens et chanteurs du Queensland. Gemma avait déjà vu cette exposition avec sa mère, et ne connaissant comme artiste local que Kate Miller-Heidke, l'exposition n'était pas forcément des plus attractives pour moi, surtout que celle-ci n'était pas gratuite.

La robe que Kate Miller-Heidke portait pour sa performance nationale pour l'Eurovision


Vint alors l'heure pour nous de visiter la tour. Un guide nous a invité à prendre place dans un petit ascenseur. Il s'agissait d'un vieil ascenseur vintage datant du début du siècle dernier. Celui-ci, qui en effet ne pouvait contenir plus de 10 personnes, nous a emmenés au sommet de la tour. Nous avons pu alors profiter d'une vue époustouflante sur la ville. L'église qui borde la même place que le City Hall semblait minuscule de là-haut !

On dirait une église en Lego !


Notre guide était à notre disposition pour répondre à nos questions et nous a donné quelques explications sur le bâtiment et son histoire. Puis, nous sommes retournés dans l'ascenseur, avons descendu d'un étage et nous sommes arrêtés devant le cadran géant de l'horloge qui domine la tour. Là encore, le guide nous a donné quelques explications relatives au fonctionnement de cette horloge géante.

De l'autre côté du cadran !


Nous sommes alors enfin redescendus dans les premiers étages du City Hall. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette petite visite gratuite ! A faire absolument ! Nous avions également la possibilité de visiter l'auditorium sur le même principe (gratuit mais avec une réservation à faire sur place), mais nous avons plutôt opté pour aller nous promener le long de la Brisbane River.


Mais avant, nous avons été faire un détour par les Botanical Gardens de la ville, qui sont donc différents du Roma Street Landpark. Situé non loin d'un méandre de la Brisbane River, le parc est moins exotique et moins fascinant que le Roma Street Landpark. Il est surtout constitué de larges espaces verts, idéaux pour y pique-niquer.

Deuxième parc botanique de la ville !


Néanmoins, le parc s'est avéré intéressant au niveau de la faune qu'on pouvait y retrouver ! Nous avons croisé des tortues, d'autres iguanes mais aussi surtout d'énormes chauves-souris installées dans les arbres et actives en plein jour étonnamment ! C'était très impressionnant et très chouette de voir de tels animaux en plein jour et en pleine liberté !

Le Batman australien !


Gemma m'a alors emmené dans une zone plus portuaire, avec de nombreux navires de plaisance. De l'autre côté de la rive se trouvait le fameux Kangaroo Point, une falaise qui borde le fleuve et qui est connue pour ses activités d'escalade. Malgré le nom, ne vous attendez toutefois pas à y croiser des kangourous, ceux-ci évitent de se balader en plein centre-ville (excepté peut-être à Canberra, la capitale de la ville qui est une ville fort paisible d'après Gemma).

Kangaroo Point en flou au loin (oui mes photos sont dégueu...)


Nous nous sommes posés un instant au bord de la rivière pour parler de tout et de rien et de profiter du moment présent.


Enfin, nous avons regagné le Summer House. Gemma a récupéré ses affaires et a quitté l'auberge afin de rentrer chez elle car elle travaillait le lendemain. Pour ma part, j'ai rejoint Elisabeth qui avait travaillé en après-midi. Nous avons passé une fin de soirée tranquille ensemble.


Quelques jours plus tard, Gemma est revenue à Brisbane accompagnée cette fois-ci de sa mère que j'avais déjà pu rencontrer en Europe deux ans auparavant. Ensemble, nous nous sommes retrouvés à South Bank afin de nous rendre au Brisbane Festival, un événement local ayant lieu au cours du mois de septembre et qui offre concerts, animations de rues, spectacles son et lumière sur la rivière etc...

Au Brisbane Festival avec Gemma et sa cousine !


Nous avons profité du Food Court installé à South Bank pour nous prendre quelque chose à manger. Puis, nous nous sommes tous les trois installés dans la pelouse en attendant le début du spectacle de son et lumière qui avait lieu quotidiennement sur la Brisbane River.


Le show, d'une durée de 15 minutes, relate en projections sur fontaines à eau l'histoire de Brisbane? Sans prétentions et sans trop de moyens, le rendu était cependant assez bon. Nous avons bien apprécié ce petit spectacle.

It's showtime !


Nous nous sommes alors encore tous les trois encore baladés à South Bank avant de se séparer , Gemma et sa mère allant assister à une comédie musicale australienne qui avait lieu dans un théâtre proche. De mon côté, j'ai rejoint Elisabeth à l'auberge.


Après quelques jours passés à Brisbane, Elisabeth et moi avons pris la décision de quitter Brisbane pour rejoindre la Gold Coast, et plus précisément Surfer's Paradise. Un autre backpacker qui devait se rendre dans le coin également nous a gentiment conduit en voiture jusque là.


J'ai toutefois refait un crochet rapide à Brisbane une semaine plus tard en me rendant à Lacey's Creek avec Gemma et sa mère. Nous avons fait un arrêt en voiture au Mont Coot-Tha qui offre un très beau point de vue sur la ville. Pour s'y rendre, il faut serpenter sur le mont en voiture, en passant devant les nombreuses antennes des radios et télé-diffuseurs locaux.

La minute panorama !


En fin d'après-midi, la vue depuis le Mont Coot-Tha fut très agréable. Nous y sommes restés une petite demi-heure avant de reprendre la route.

À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc