• Anthony Dernicourt

Disney California Adventure - jour 2 (13/16)

#californie2018 #california #usa #disneyland #disneycaliforniaadventure #dca

Californie 2018 : 16 jours au Golden State

Avec Shaya - [Chapitre dédié à la viite d'un parc à thème]

En ce lundi de juin, nous nous sommes réveillés de bon matin pour entamer notre deuxième journée de visite du Disneyland resort. A l’inverse de la veille, nous voulions d’abord visiter le Disney California Adventure en matinée, puis Disneyland park en fin d’après-midi et soirée.

Back to the Magic !


Une fois arrivés à Disney California Adventure, nous nous sommes directement dirigés vers Guardians of the Galaxy - Mission: Breakout afin d’obtenir un Fast Pass pour l’attraction dont les temps d’attentes sont généralement fort élevés. En cette matinée, il y avait déjà plus de 45 minutes d’attente pour la Free Fall.


En attendant de pouvoir découvrir ce remake de la fameuse Tower of Terror, nous nous sommes redirigés vers l’entrée du par cet plus précisément la zone Grizzly Peak afin d’effectuer à nouveau un tour du merveilleux Soarin’ Around The World dont le temps d’attente n’était que d’une dizaine de minutes en ce début de journée.

La zone de Soarin’ était une ancienne zone indépendante de Grizzly Peak appelée Condor Flats


Comme la veille, nous avons adoré cette attraction planante. De plus, nous étions mieux placés pour ce deuxième jour, étant plus au milieu de l’écran. La position dans le théâtre affecte grandement l’expérience. En étant trop sur les côtés, l’image peut être déformée (par exemple, la Tour Eiffel sera courbée alors qu’elle n’a pas lieu de l’être). En étant trop au bord de l’écran, on est également moins immergé dans l’image. Enfin, en étant dans les rangs inférieurs, la vue peut être gâchée par les pieds des autres guests. Le top reste le milieu sur la rangée la plus haute !

Soarin’ reste mon gros coup de cœur Disney !


Sortis de Soarin’, nous avons fait un petit crochet par la zone a bug’s land. J’avais envie de tester le 4D sur a bug’s life. Malheureusement, nous ne l’avons jamais trouvé. Le cinéma 4D était fermé depuis quelques mois lors de notre visite, et la zone entière a fermé par la suite pour laisser place à une nouvelle zone Marvel.


La zone qui était encore accessible lors de notre visite était surtout destinée aux plus jeunes enfants. Aucune réelle attraction pour nous. La zone était cela dit bien thématisée, et fort verte. Cette petite zone de verdure dans le parc était fort agréable et tranchait fort avec le reste.

Une zone pas piquée des hannetons !


Nous avons alors décidé d’aller nous balader dans la zone Hollywood Land, sui se trouve à gauche de Buena Vista Street et qui est en quelque sorte la prolongation de la rue. Un grand trompe-l’œil cache le bâtiment du théâtre Hyperion qui domine l’allée. La zone est agréable, avec notamment les Trolley Cars qui passent par intermittence sur l’allée. La zone comporte plusieurs attractions et points de vente.

La star des lands, c’est Hollywood Land !


Notre première attraction dans cette zone sera Monsters, Inc. Mike & Sulley for the Rescue! Il s’agit d’un dark ride reconverti dont le thème initial était un tour en limousine. En raison de la faible popularité de l’attraction et pour redynamiser Disney California Adventure, l’attraction a été rethématisée sur le thème de Monsters, Inc.


Quasiment pas d’attente pour ce joli petit dark ride un peu isolé dans sa zone. L’attraction se trouve dans le fond d’une esplanade, derrière un théâtre extérieur. La façade est constituée d’une série de portes colorées en 2D les unes sur les autres.


La file d’attente débute en extérieur puis se poursuit en intérieur. Le monde de Monsters, Inc. y est bien décliné avec des annonces télé, spots publicitaires et affiches bien marrants.


Nous sommes alors invités à prendre place dans l’un des taxis de Monstroplois pour partir à la découverte de la cité des Monstres. Le dark ride est très chouette. Peu d’animatroniques impressionnants, le dark ride est plutôt dans la même veine que les petits dark rides de Fantasyland, mais l’univers de Monsters, Inc est ici très bien décliné. On démarre par un petit tour dans les rues de la ville de nuit, où les monstres sont paniqués parce qu’un humain aurait été aperçu en ville. Sulley cache d’ailleurs Booh qui est l’humaine en question. Petit crochet par le restaurant de sushis où c’est la pagaille, avant d’arriver à l’intérieur de l’industrie Monsters, Inc. Passage dans les couloirs de l’entreprise, les toilettes et la zone des portes. La zone des portes est très bien réussie. Finalement, la porte de Booh est retrouvée et elle peut rentrer saine et sauve chez elle. Nous quittons alors les couloirs de Monsters, Inc. avec un check final de la secrétaire limace de l’entreprise.


C’est assez court mais bien exécuté. Ce n’est pas le meilleur des dark rides mais c’est vraiment pas mal pour un dark ride d’envergure moyenne. Avec un temps d’attente relativement faible, Monsters Inc. Mike & Sulley to the Rescue! vaut clairement le détour !

Sur le seuil des portes de Monsters Inc. Mike & Sulley to the Rescue!


Nous avions après cela encore un petit peu de temps devant nous avant de pouvoir utiliser notre FastPass pour Guardians of the Galaxy – Mission: Breakout! qui n’arrivait à échéance qu’à 10h. En attendant, nous avions voulu tester les petites attractions du style activités proposées à la sortie du feu Art of Animation aux Walt Disney Studios. Ces activités sont présentées dans un bâtiment appelé Sunset Showcase Theather. Il y en a quatre au total : le Sorcerer’s Workshop, Anna & Elsa’s Royal Welcome (un Meet&Greet), Animation Academy et enfin Turtle Talk with Crush. Nous étions intéressés par l’Animation Academy et le Sorcere’s Workshop mais les prochaines séances n’étaient prévues que pour dans une bonne vingtaine de minutes et nous ne voulions pas trop attendre pour cela.


Nous avons donc plutôt flâné dans la zone Hollywood Land en attendant, notamment en arpentant les diverses boutiques de la zone. Mention pour la boutique du Sunset Showcase Theater, Off The Page, qui vend notamment des livres intéressants sur l’histoire de Disneyland et de ses attractions.

Derrière le tramway se trouve le Sunset Showcase Theater.


Une fois 10h, nous nous sommes hâtés vers l’ex-Tower of Terror, devenue aujourd’hui Guardians of the Galaxy – Mission: Breakout. Autant le dire directement, j’étais très dubitatif quant à cette reconversion d’attraction. J’adorais le thème de la Tower of Terror et sa storyline, et je n’ai jamais accroché aux Gardiens de la Galaxie.


D’un point de vue extérieur, la tour se distingue de loin. Beaucoup de décoration pour oublier de design de la tour de base. Ce n’est pas moche mais ça tranche un peu avec la zone Hollywood Land. Le Hollywood Tower Hotel avait plus sa place niveau cohérence dans la zone que le repère du Collectionneur.

C’est donc ça la Marvelisation ?


Mais qu’importe. J’ai mis de côté mes préjugés et je me suis laissé à la découverte de cette nouvelle expérience Disney Marvel. L’ancien lobby a très bien été converti en antre du Collectionneur et ses diverses collections exposées dans des cages de verre.

Oh, moi qui croyais pouvoir réserver une chambre ici c’est raté !


Puis, nous avons été dispatchés dans l’une des salles de préshow. Rocket arrive d’un conduit d’aération. Ses amis se sont fait capturer par le Collectionneur et il va tenter de les libérer. La storyline est simple mais on rentre dedans et on a envie de prendre part à cette aventure.

Puis, nous devons encore un peu patienter dans l’ancienne chaufferie. Rapidement, nous prenons alors place dans l’un des ascenseurs...


Alors, que dire de l’expérience ? L’attraction  est désormais dotée d’écrans. Notre ascenseur monte de quelques étages et les portes s’ouvrent pour nous faire entrevoir les différents niveaux de la tour du Collectionneur. On retrouve Rocket, qui retrouve alors les autres Gardiens de la Galaxie. De mémoire, je ne me souviens plus tout à fait du déroulement de l’attraction. A un certain moment, la gravité est modifiée dans la tour et les Gardiens de la Galaxie se retrouvent en apesanteur. 


Quant aux chutes, celles-ci sont très soudaines et longues. En vérité, on a l’impression qu’on ne fait que tomber, sans vraiment remonter. J’ai supposé que les moments où l’on remonte sont masqués via l’écran qui diffuse une séquence. Les sensations sont véritablement au rendez-vous et c’est la meilleure version des Tower of Terror que j’ai pu expérimenter ! C’est la version la plus sensationnelle. Mais quel programme !

Le combo avec l’écran et l’univers des Gardiens de la Galaxie fonctionne à merveille et on est vraiment pris dans le jeu. J’étais très dubitatif mais j’ai été bluffé et totalement convaincu ! Idem pour Shaya qui a adoré l’attraction et a trouvé celle-ci très sensationnelle ! Cette version est vraiment la plus amusante, même si je préfère les scénographies des différentes Tower of Terror.

On aime ! On adore ! Virez-moi la Tower of Terror à Paris !!!


Après cette excellente surprise, nous avons été prendre un FastPass pour une autre attraction d’une toute autre envergure :  Goofy’s Sky School. Il s’agit d’une Wild Mouse située dans la zone Paradise Pier. L’attente était assez élevée et nous ne voulions pas perdre de temps dans une file d’attente pour une simple Wild Mouse. Mais nous voulions tout de même le +1, merci donc aux FastPass !


En attendant notre prochain créneau prévu pour 11h35, nous sommes allés nous balader dans la zone Grizzly Peak. Le raft ride Grizzly River Run me tentait pas mal mais les temps d’attente étaient assez élevés et Shaya ne voulait pas se faire arroser ce jour-là. Le temps était assez maussade, je pouvais la comprendre et nous avons décidé de réserver le raft ride pour le lendemain où une meilleure météo était prévue.

Oui mais non, trop froid aujourd’hui !


Nous avons alors opté pour Redwood Creek Challenge Trail, une attraction qui est en fait plutôt une grande aire de jeux à la thématique des parcs nationaux américains. Je m’attendais à une sorte de parcours d’accro-branche ou d’un walk-through en pleine nature mais c’est en fait une grande aire de jeux pour enfants. Cela ne nous a pas empêché d’aller escalader quelques filets et glisser dans l’un ou l’autre toboggan pour autant !

Redwook Creek Challenge Trail, où le vrai Challenge est de ne pas rester coincé dans un des toboggans !


Nous sommes alors revenus vers Paradise Pier pour refaire un tour de The Little Mermaid – Ariel’s Undersea Adventure. Peu d’attente et toujours un bien beau et grand dark ride avec de très beaux Audio Animatroniques !

Under the seaaa, under the seaaaaa !


Sortis de là, nous sommes tombés sur une animation de rue avec les Soldats verts de Toy Story. Nous avons pris le temps de regarder cette petite animation musicale et de danse surtout destinée aux enfants, qui devaient danser au rythme des tambours des soldats.


Un peu plus loin, nous sommes tombés sur un Cast Member posté près de l’accès au fond du futur Pixar Pier. Je lui ai demandé si Toy Story Midway Mania resterait fermé aujourd’hui et demain également, chose qu’elle m’a malheureusement confirmée. Le dark ride interactif ne rouvrirait qu’en même temps que l’inauguration de Pixar Pier, prévue trois jours après la fin de notre visite. Nous regrettions assez fortement de louper la zone, l’Incredicoaster, Toy Story Midway Mania et surtout World of Color.  Mais bon, nous n’avions pas à nous plaindre, nous avions une flopée d’autres attractions et spectacles à disposition pour notre séjour. Et ce n’est qu’une bonne excuse pour revenir un jour !

Le vilain sourire de Mickey qui nous nargue depuis le Pixar Pier fermé…


Toujours en attente de pouvoir utiliser notre prochain FastPass, nous avons été faire un Meet&Greet avec les héros de Zootopia. Il faut savoir que nous avions tenté déjà à plusieurs reprises de faire un Meet&Greet mais à chaque fois lors de notre arrivée dans le file d’attente du Meet&Greet, un Cast Member venait nous annoncer que le personnage partait 15 minutes en pause. Ne voulant pas attendre plus de 15 minutes pour un Meet&Greet, nous n’avions pas encore eu l’occasion d’en faire. Mais nous avons eu cette fois-ci plus de chance avec Judy Hopper et Nick Wilde !

Promis Nick et Judy, nous ne sommes pas des brebis galeuses !


Après notre rencontre avec les héros de Zootopia, nous sommes allés vers le fond de Paradise Pier pour profiter de notre tour de Goofy’s Sky School sans attente grâce à nos FastPass. L’attraction est une simple Wild Mouse, avec une structure foraine qui plus est. Ce n’est pas très esthétique et c’est assez indigne d’un parc Disney. Mais qu’importe, +1 et puis voilà !

Les Imagineers étaient en grève ou quoi ?


Nous sommes ensuite retournés dans la zone Hollywood Land pour assister à notre premier grand show de la journée : Frozen – Live at the Hyperion. Nous sommes arrivés en dernière minute et avions peur de ne pas pouvoir rentrer à temps dans le théâtre. Mais par chance, il restait des places en hauteur sur le grand balcon du théatre.


Nous étions fort éloignés de la scène, dans ce grand théâtre bien rempli. Le spectacle met en scène les personnages de Frozen et reparcourt presque l’entièreté du film. Le spectacle est relativement long (quasiment une heure de show) et comporte de nombreux numéros musicaux. C’est assez beau, les artistes chantent très bien (sauf s’il s’agit de playback, nous avions un réel doute là-dessus) mais que c’est long ! Le rythme est beaucoup trop lent et quasiment out le film est rejoué. Ils auraient dû couper plus dans le scénario et apporter un meilleur rythme global, parce que certaines scènes sont vraiment dispensables, surtout en sachant que tout le monde connaît le scénario de base. Shaya s’est même endormie pendant le show, c’est dire ! Mickey and the Magical Map est bien plus intéressant que ce gros show Frozen.


Après, je précise que je ne suis pas du tout fan de Frozen de base et que cela a peut-être grandement affecté mon opinion mais quand même, quasiment une heure pour un show de parc d’attractions c’est fort long ! D’ailleurs, pas mal de parents devaient sortir du show pour emmener leurs enfants au toilettes tellement c’était long.

Ah ? Ce n’était pas le spectacle « Sleeping Beauty – The Musical » ?


Une fois sortis de l’Hyperion, Shaya et moi avons attrapé un très gros coup de fatigue. Nous voulions aller nous reposer à notre hôtel un petit peu avant de reprendre de plus belle. Mais juste avant, nous voulions tout de même manger notre repas de midi. De prime à bord, rien ne nous intéressait pour un lunch à Disney California Adventure. Nous avons donc décidé d’aller plutôt manger sur Main Street USA dans l’autre par cet d’au passage prendre un FastPass pour après notre break à l’hôtel.


La suite sera dans un autre chapitre orienté sur le Disneyland park dont une visite en soirée du parc.


Sinon, petit résumé de cette matinée au Disney California Adventure (en ne prenant en compte que les activités du jour) :


Meilleure attraction : Soarin’ Around the World

Moins bonne attraction : Goofy’s Sky School

Meilleure zone à thème : Paradise Pier

Plus grosse surprise : Guardians of The Galaxy – Mission: Breakout

Plus grosse déception : Frozen – Live at the Hyperion

Avis général : Toujours très positif

À propos de l'auteur

Grand passionné de voyages et de parcs à thèmes, j'ai décidé de combiner mes deux passions dans mes divers trips à travers le monde entier. Accompagné de mes amis, j'aime beaucoup associer visite de parcs à thèmes, activités culturelles et naturelles au sein d'un même voyage. 

Recevez notre newsletter
  • Icône Instagram blanc