• Anthony Dernicourt

Beaune (7/9)

#france2020 #france #roadtrip #beaune #cotedor #bourgogne #citytrip #wine #hospices

France 2020 : Road Trip dans l'Hexagone

Avec Nathalie, Elisabeth et Mathilde

Après notre visite au parc Le Pal, nous avons repris la route en direction de Chalon-sur-Saône afin de rejoindre l'AirBNB que nous avions réservé. Celui-ci était une habitation complète, située dans un quartier résidentiel de la ville. La maison était aménagée avec goût et nous allions enfin pouvoir passer une bonne nuit dans une bonne literie après de nombreuses nuits en tente. Cela allait nous faire grand bien à tous.


Nous avons cuisiné des pâtes et avons donc passé la soirée dans l'AirBNB. Ce fut une soirée festive (vous connaissez à connaître notre cadence en voyage !) et c'est encore bien tardivement que nous sommes allés nous coucher.

Mathilde très contente de pouvoir dormir comme une Princesse ce soir !


Le lendemain matin, nous nous sommes réveillés sous un ciel grisâtre et avons pris le Bateau afin de rejoindre Beaune. Beaune est une ville du département de la Côte d'Or connue notamment pour ses hospices, attraction touristique très prisée. Elle est également connue pour être la capitale des vins de bourgogne.


Florence, Mathilde et moi avions déjà tous les trois visité Beaune et avions été conquis par le charme de cette petite ville de Bourgogne. Il nous semblait naturel d'y faire une halte de notre road trip, la ville étant qui plus est située entre Le Pal et Nigloland, notre étape finale du séjour.


Après avoir roulé un bon quart d'heure, nous sommes arrivés en périphérie de Beaune où nous avons trouvé un large parking extérieur gratuit. Puis, nous avons rejoint à pied le centre-ville.


En chemin, nous avons croisé un antiquaire. Nous nous y sommes arrêté un instant pour admirer les antiquités qui y étaient vendues, même si toutes étaient hors de prix pour nous jeunes travailleurs et étudiants.


Nous avons ensuite poursuivi et sommes arrivés devant les fortifications de l'ancienne ville. A proximité de celles-ci se trouve l'office du tourisme de la ville, adjacent au Musée des Beaux-Arts de Beaune, à la Porte Marie de Bourgogne. Ne sachant pas encore ce que nous allions faire au cours de la journée, cela tombait bien ! A l'office du tourisme, on nous a remis un plan de la ville avec une indication des activités touristiques à faire, ainsi que des recommandations pour des dégustations de vin et des suggestions pour un bon restaurant le soir.

Fortifications et Musée nous accueillent


Après avoir fait part de nos envies respectives, Nathalie et Elisabeth ont exprimé leur désir de visiter l'Hôtel-Dieu, ou en d'autres termes les célèbres Hospices de Beaune. J'avais également très envie de visiter à nouveau les Hospices, les ayant visitées étant plus jeune avec mes parents et n'ayant donc pas beaucoup de souvenirs de cette visite. Florence et Mathilde étaient moins tentées et préféraient arpenter la ville à pied pendant ce temps-là.

La Place de la Halle


Arrivés près de l'Hôtel-Dieu, nous avons réservé en ligne (obligatoire en période Covid-19) un créneau horaire pour notre visite. En attendant, nous nous sommes dirigés dans la rue commerçant Monge afin de chercher un endroit où prendre un petit-déjeuner. Notre choix s'est porté sur la prestigieuse pâtisserie Fabien Berteau, pâtissier renommé et récompensé. Nous y avons pris un café, des viennoiseries ou pâtisseries et avons profité de cet instant pour bien nous réveiller. Mathilde, pâtissière dans l'âme, a particulièrement bien apprécié ce moment matinal.

Gourmandises chic du jour !


Vers 11 heures, Nathalie, Elisabeth et moi-même nous sommes dirigés vers l'Hôtel-Dieu. Pendant ce temps, Mathilde et Florence sont parties chiner au marché aux antiquaires qui avait lieu dans les Halles juste en face des Hospices, sur la Place de la Halle. L'entrée aux halles était payante sauf pour les étudiants. Elles y auront déniché de belles trouvailles, notamment des boucles d'oreilles.


Pendant ce temps, Nathalie, Elisabeth et moi sommes entrés dans les Hospices de Beaune et avons donc commencé notre visite en suivant un circuit mis en place. La première étape est un passage dans la cour intérieure des hospices, célèbres pour leurs toits en tuiles vernissées. C'est en effet très joli et c'est à peu près la seule chose dont je me souvenais lors de ma première visite.

La grande vadrouille du jour !


Ensuite, nous avons été amenés à pénétrer dans la Grande salle"des pôvres", la plus grande salle de cet ancien hôpital. Il s'agit d'une grande salle où se succèdent de nombreux lits de malades. A partir de ce moment, la visite est rythmée par de nombreux panneaux explicatifs sur l'architecture, l'histoire et les détails à observer dans chaque pièce. Un petit fascicule, remis gratuitement en début de visite, nous expliquait la fonction de chacune des salles que nous allions visiter.

C'est bien élégant pour une salle des pôvres dis donc !


La salle suivante est l'imposante Chapelle, dans la continuité de la Grande salle "des pôvres". Cela permettait aux malades d'entendre l'office religieux sans quitter leur lit de malade.

Nathalie qui vérifie si les voies du Seigneur sont si impénétrables que ça


Nous avons ensuite brièvement aperçu la salle Sainte-Anne qui contient elle aussi des lits pour malades mais de taille bien inférieure à la Grande Salle "des pôvres". Puis, nous sommes une deuxième fois sortis dans la cour intérieure pour voir les Hospices d'un autre angle.

Doux Jésus que c'est beau !


Nous avons alors repris notre visite intérieure en visitant la salle Saint-Hugues, encore une salle des malades mais ici dominée par d'imposantes peintures exposées sur les murs. C'est définitivement un cadre très prestigieux pour un hôpital du Moyen-Âge !

Je pense qu'on peut parler de cadres prestigieux au pluriel !


Les deux salles suivantes (Saint-Louis et Saint-Nicolas) sont des salles d'exposition de diverses peintures, tapisseries et artéfacts de l'époque. On y retrouve de nombreuses informations sur le fonctionnement de l'hôpital, la formation des futures soeurs-infirmières, l'évolution des tenues de travail, le témoignage d'une des dernières à y avoir travaillé, etc... C'est très instructif.


Nous avons ensuite traversé la pharmacie et la cuisine de l'hôpital. Ces pièces étaient très intéressantes. Surtout la pharmacie et ses nombreux pots de verre comportant des remèdes ma foi assez curieux !

Il paraîtrait que les oeufs de cloportes sont un très bon remède...


Puis vient la Salle Polyptyque du Jugement Dernier où sont exposées des oeuvres d'art appelées Le Jugement Dernier, produites par le peintre flamand Rogier van der Weyden. Les photographies y étaient interdites.


La dernière salle expose enfin des outils de chirurgie du début du siècle dernier et montre l'évolution plus récente de la médecine.

Euh... Vous êtes sûrs que ce n'est pas la salle de tortures ?


Nous avons tous les trois beaucoup aimé cette visite des Hospices de Beaune. C'est très intéressant, très beau à voir, bien présenté et avec de nombreuses explications, au contraire du Château de Chambord.


Mathilde et Florence nous ont alors rejoint devant les Hospices et nous ont parlé de leurs trouvailles aux Halles. Mathilde hésitait à s'acheter une paire de boucles d'oreilles et voulait avoir notre avis. Nous sommes donc ensemble retournés aux Halles pour y faire un tour. Elisabeth y aura déniché un livre tandis que Mathilde a finalement succombé à ses boucles d'oreilles.

Le terrain de jeu de Florence et Mathilde, nos chineuses professionnelles


Nous avons ensuite cherché un endroit pour prendre notre repas de midi. Notre choix s'est porté sur une crêperie qui proposait des crêpes salées. C'était bon et à un prix abordable, idéal pour se remplir l'estomac en attendant un meilleur restaurant prévu le soir même. Nous avons d'ailleurs appelé l'établissement que nous avions choisi pour y réserver une table.

Crêpe party !


Ensuite, nous avons un peu déambulé dans les rues piétonnes de la ville. Ces rues sont pleines de charme et regorgent de nombreuses boutiques en tout genre, vendant des spécialités locales, des souvenirs, des vêtements, etc...

Rien à redire, c'est très Beau(ne) !


Nous nous sommes ensuite rendus à l'une des caves à vins de la ville où il est possible de faire une visite ainsi qu'une dégustation de vins de Bourgogne. Notre choix s'est porté sur le Marché aux Vins notamment par rapport aux tarifs de la dégustation.


Il s'agit d'un endroit fait pour les touristes et cela s'est fortement ressenti au cours de l'expérience. Accueil assez sommaire dans une boutique de souvenirs, première partie à explorer les caves (qui pour le coup était assez intéressante), puis dégustation de vin avec un sommelier assez désagréable. Peut-être notre âge a-t-il joué en notre défaveur. Pourtant, certains d'entre nous étaient intéressés par l'achat de bouteilles mais le mauvais service (et les vins dégustés) ne nous ont pas convaincus à l'achat. C'était une expérience amusante mais très touristique. La fin de la visite se fait d'ailleurs dans la boutique souvenirs. Je ne conseillerais pas cette cave à vins.

A votre santé !


Nous avons ensuite fait le tour de quelques boutiques de la ville, notamment pour y acquérir des souvenirs et des bouteilles de vin. Nous nous sommes également aventurés dans quelques galeries d'art qui sont très répandues dans la ville.


Puis, nous nous sommes rendus à la Basilique Notre-Dame, la Basilique de la ville. Nous en avons fait le tour et ce qui était très appréciable, c'était que le curé de la Basilique faisait office de guide et muni d'un micro, racontait des récits de Jésus illustrés par les tapisseries exposées près de l'autel. Ce genre d'initiative est appréciable et donnait de la vie à la Basilique. Florence et Mathilde ont d'ailleurs été captivées par le récit de l'ecclésiaste, jusqu'à oublier l'heure de notre réservation au restaurant !

Après l'Hôtel Dieu, la maison de Jésus


Nous nous sommes alors rendus au restaurant Le Fleury, situé près des Hospices. Elisabeth, Nathalie et moi sommes arrivés en avance, Florence et Mathilde étant restées un peu plus longtemps à écouter le récit du curé. Elles nous ont rejoint 5 minutes après.

Ah c'est bon, le clergé nous a rendu Mathilde !


Le restaurant était très rapidement plein. Nous avions bien fait de réserver. Nous avons commandé divers plats de la région, que ce soit en entrée, en plat ou dessert. Pour ma part, j'ai opté pour un menu complet de spécialités locales, dont le fameux boeuf bourguignon que je n'avais jamais goûté. Pour accompagner notre repas, nous avons également pris du vin de Bourgogne.

Très bon repas typique de la région


C'était un très bon repas, et un très bon service prodigué par les serveurs du restaurant. Il s'agissait de notre dernière soirée en France et nous avons passé un très bon moment à ce restaurant.


Enfin, nous avons repris le chemin vers le Bateau et sommes rentrés à notre AirBNB. Pour ce dernier soir, nous sommes allés nous coucher plus tôt que d'habitude. Le lendemain nous attendait l'ultime étape de ce Road Trip, la visite du parc Nigloland.


Cette journée à Beaune était une très belle étape du voyage. Nous avons eu une expérience complète entre visite, shopping, restaurants et dégustation de vin. La ville est charmante et n'était pas surpeuplée de touristes. Nous y avons bien mangé et bien bu. Les Hospices sont vraiment l'attraction touristique à ne pas manquer. Et entre parcs d'attractions et randonnées, une journée dans une petite ville apportait de la variation bienvenue au déroulement de notre séjour !


Découvrez dès à présent la suite de notre Road Trip en France en cliquant ici !

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout